GÊNES, la "SUPERBA" 

6 jours, avec les 5 Terre et Portofino

Voyage organisé pour Connaissance et Vie d’Aujourd’hui à Bruxelles et réservé à ses membres

 

Les origines de la ville de Gênes remontent au 4e siècle avant J.-C. quand les Romains y fondent un port.  Alliée de Rome, elle fut saccagée par les Carthaginois pendant la deuxième guerre punique par Magon, le frère d’Hannibal.  Reconstruite, elle devient l’emporium de la Ligurie faisant le commerce des peaux, du bois et du miel.  Après la chute de l’empire romain en 476, les Ostrogoths, Byzantins, Lombards et Francs s’y succèdent.  Ce n’est qu’à la moitié du 10e siècle, après que la ville fut pillée par les Sarrasins, que les Génois se rendirent compte de l’importance d’un système de défense pour protéger leur port et leur ville.  En quelques décennies, la ville se transforme en puissance militaire et commerciale pour devenir au tournant du millénium et pendant quelques siècles après la principale puissance navale de la Méditerranée, dominant les trois autres républiques maritimes : Venise, Pise et Amalfi.  La Ligurie, la Corse et la Crète sont colonisées, des comptoirs et quartiers commerciaux fondés sur toutes les rives du bassin méditerranéen, la mer Noire est une mer génoise et le commerce dans le port de Galata, territoire reçu de l’empereur byzantin, dépasse en importance celui de Constantinople.  Les grandes familles, devenues de véritables magnats et banquiers, se disputent le pouvoir et, ce n’est qu’à partir du moment où le régime ducal fut installé au milieu du 14e siècle, qu’elles devinrent plus ou moins contrôlables.  Si Gênes est à ce moment-là au sommet de sa gloire, la concurrence émerge : Venise remplace Gênes petit à petit dans la Méditerranée orientale.  Les banquiers tels que les Doria, Fieschi, Spinola, … se tournent alors vers l’Ouest et deviennent les financiers de la couronne d’Espagne et de son commerce avec le Nouveau Monde.  Un dicton de l’époque disait que l’argent venait des Amériques, passait par l’Espagne et terminait sa course à Gênes.  C’est le vrai siècle d’Or de Gênes au cours duquel les nobles, riches commerçants et banquiers construisent de superbes palais dans la ville qui sont maintenant, pour la plupart, convertis en musées ou espaces d’exposition.

Le déclin de l’Espagne entraîne forcément celui de la République de Gênes et, vers la fin du 17e siècle, “la Superba” cesse d’être une grande puissance.  En 1805, le dernier doge abdique et le territoire est incorporé dans l’empire français, seulement pour être transféré en 1815 par le Congrès de Vienne à un allié des Anglais : le roi de Sardaigne et Piémont qui sera, grâce aux idées du Génois Mazzini et les actes du Ligurien Garibaldi, le roi d’une Italie unifiée.

Gênes reste aujourd’hui le principal port d’Italie.  Elle est devenue, grâce à quelques vagues de rénovation et entre autres à l’architecte local Renzo Piano une métropole culturelle et historique qui mérite d’être découverte !

 

Départ : 5 septembre  2021 : COMPLET 

6 jours, par avion de ligne

1er jour, dimanche 5 septembre : BRUXELLES – MILAN Malpensa – GÊNES

Rendez-vous à Zaventem et départ par vol régulier Brussels Airlines à destination de Milan Malpensa (09h35 – 11h05, sous réserve de modification).  Restauration libre dans l’avion.  Transfert en autocar vers GÊNES.  Nous commençons notre découverte de la ville par une promenade dans le vieux port.  Jadis séparé de la ville par un grand mur, il est devenu un quartier animé après la rénovation effectuée par Renzo Piano.  Nous passons par l’Acquario et la Biosphère, deux créations de l’architecte dédiées à la vie sous-marine et terrestre.  Pour construire Il Bigo, un peu plus loin, il s’est inspiré des grues qui longeaient les quais.  Le splendide Palazzo San Giorgo, abrita non seulement pendant 400 ans une des premières banques au monde mais il servit également de prison (Marco Polo en fut un illustre résident).  De l’autre côté du port, nous apercevons la Lanterna, symbole de la ville et le plus ancien phare au monde toujours en fonction.   Nous terminons par la visite du Galata Museo del Mare, le plus grand musée maritime de la Méditerranée. 

Retour à l’hôtel.  Dîner à l’hôtel. Logement à l’hôtel Bristol Palace 4*, belle demeure du début du 20e siècle située dans le centre historique de la ville. www.hotelbristolpalace.com

 

2e jour, lundi 6 septembre : GÊNES, LA MEDIEVALE

 

Petit déjeuner.  Nous rejoignons la vieille ville, le plus grand noyau médiéval conservé d’Europe, et la Piazza Banchi, le cœur commercial de la ville jusqu’au 18e siècle avec sa loge des marchands.  Continuation vers la Piazza San Lorenzo et sa cathédrale, intéressante construction romane remaniée à

 

plusieurs reprises au cours des siècles. L’alternance du gris et du blanc sur sa façade est typique de la Ligurie.  Visite de la cathédrale consacrée en 1158.  L’église de Santa Maria di Castello située un peu plus loin tire son nom du fait qu’elle fut construite sur un castrum romain.  L’église San Donato présente quelques belles œuvres religieuses et, au musée Sant Agostino, nous pouvons voir une belle collection de statues, cartes, fresques et pierres tombales. Déjeuner libre au cours de la visite. Par la Porta Soprana, édifiée au 12e siècle et la maison d’enfance de Christophe Colomb, nous arrivons à la Piazza Matteo, le quartier général de la famille Doria.  L’impressionnant palais ducal, que nous visitons, est depuis 1339 le siège du doge et aujourd’hui un centre d’expositions.  En face, se trouve l’église del Gesù qui héberge deux œuvres de Rubens. 

Dîner dans un restaurant local proche de l’hôtel.  Logement à l’hôtel.

 

3e jour, mardi 7 septembre : GÊNES – RENAISSANCE et BAROQUE  

 

Petit déjeuner.  Puis une petite promenade nous mène à la Strada Nuova, actuellement la Via Garibaldi.  Ce quartier aristocratique construit au milieu du 16e siècle a été déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.  Les grandes familles génoises y rivalisèrent pour construire des grands palais appelés “Palazzi dei Rolli”.  Pendant son séjour à Gênes, Pierre Paul Rubens était tellement impressionné par la splendeur de ces palais qu’il les a dessinés en détail et Madame de Staël appelait cette rue “ la rue des rois et la reine des rues”.  Les palais aux noms illustres abritent aujourd’hui des banques, bureaux et musées.  Nous visiterons le Palazzo Bianco ainsi que le Palazzo Rosso hébergeant des collections de peintures européennes allant du 16e au 17e siècle.

Déjeuner libre. Rendez-vous sera donné en ville pour prendre l’autocar et nous rendre au cimetière monumental de Staglieno situé un peu en dehors de la ville.  Conçu au 19e siècle, après l’interdiction d’enterrer dans et autour des églises, c’est le plus grand cimetière de Gênes et un des plus vastes de l’Europe. Après divers agrandissements au fil du temps, il comprend aujourd'hui une surface d'environ 330 000 m2 et inclut aussi un cimetière anglais (où se trouve la tombe de la femme d'Oscar Wilde, Mary Constance Lloyd), un cimetière protestant et un cimetière juif. Au milieu des nécropoles, se trouve un grand espace où est érigée la statue de la Foi, haute de neuf mètres, du sculpteur Santo Varni, et au sommet d'un imposant perron, se profile un Panthéon (copie du Panthéon de Rome) avec son très beau pronaos de colonnes en style dorique, flanqué de deux statues de marbre représentant les prophètes bibliques Job et Jérémie.

Nous y verrons les tombes et les mausolées richement décorés des grandes familles génoises et de personnages importants et entre autres la tombe de Giuseppe Manzini, le père de l’Italie moderne. Retour à Gênes. 

Dîner dans un restaurant local proche de l’hôtel.  Logement à l’hôtel.

 

4e jour, mercredi 8 septembre : GÊNES – excursion  aux CINQUE TERRE

 

Après le petit déjeuner, départ en autocar pour La Spezia, point de départ de l’excursion en bateau le long des côtes des CINQ TERRES, déclarées patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.  Jusqu’aux années ’50 du siècle passé, cette région pauvre était rarement fréquentée ou visitée et, de ce fait, elle a pu garder toute son authenticité.  La côte escarpée plantée de vignobles a gardé presque intact son paysage farouche et surprenant. Elle abrite quelques attrayants villages de pêcheurs aux maisons typiques, proches l’une de l’autre, peintes aux couleurs vives.  Ces 5 villages, Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare, ne sont accessibles que par la mer, en train ou en empruntant des sentiers pédestres.  Au départ de La Spezia nous longeons la côte et contournons le cap près de Portovénere.  Nous apercevons les deux charmants villages de Riomaggiore et Manarola fort fréquentés.  Arrêt à Vernazza, perché sur un petit promontoire rocheux, et autrefois le village le plus prospère des Cinque Terre. Le château de la famille Doria et autres vestiges médiévaux rappellent son riche passé économique. Proche du petit port, l'église Sainte-Marguerite d'Antioche, flanquée d'un haut clocher octogonal, domine la mer. Sa structure originelle date du 11e siècle, tandis que d’autres parties de l’édifice sont mentionnées pour la première fois en 1318 (sous la domination génoise).   A Monterosso le bateau fait escale pour le déjeuner.

En fin d’après-midi, retour à Gênes en autocar.  Dîner et logement à l’hôtel.

En cas de mauvais temps et/ou de mer agitée, nous proposerons une alternative au programme, en fonction de la météo.

 

 

 

 

5e jour, jeudi 9 septembre : GÊNES,  PALAIS DU SIECLE DES GÊNOIS ou DU SIECLE D’OR

 

Petit déjeuner à l’hôtel.  Aujourd’hui, nous commençons par la visite du Palazzo del Principe.

C’est l’amiral Andrea Doria qui, pendant la plus grande partie du 16e siècle maître de Gênes sous Charles Quint et Philippe II,  donna l’ordre de construire un palais qui devait magnifier sa gloire et sa puissance.

Déjeuner libre. Après cette belle découverte, nous gagnons la Via Balbi, artère bordée de somptueux palais.  Le plus impressionnant est le Palazzo Reale, véritable perle de la Via Balbi. Construit par la famille Balbi au 17e siècle il a été complètement remanié au début du 18e sur les plans d’une villa romaine. Les occupants suivants furent la famille Durazzo et la dynastie des Savoie.  Dans ses salles, nous pouvons admirer les meubles d’origine et, au piano nobile, on trouve les œuvres des meilleurs artistes des 16e et 17e siècles : Bernardo StrozziGiovanni Castiglione, le BaciccioJacopo BassanoLe TintoretLuca GiordanoAntoine van Dyck, Ferdinand Voet, …

Après le déjeuner, c’est le Palazzo Spinola qui nous attend.  Construit par un membre de la famille des Grimaldi, il fut légué à l’Etat italien en 1958 par le marquis de Spinola, à la condition que l’on conserve sa décoration et l’ambiance de la demeure familiale des 17e et 18e siècles. Il héberge une splendide galerie avec des œuvres de Rubens, le Tintoret, Strozzi, Van Dyck, ….

Lors de notre retour vers l’hôtel, visite de l’église de San Luca avec son intérieur baroque et ses fresques superbes.

Reste de l’après-midi, temps libre. 

Dîner d’adieu dans un restaurant local proche de l’hôtel ou à l’hôtel.  Logement à l’hôtel.

 

6e jour, vendredi 10 septembre : GENES – PORTOFINO – MILAN Linate – BRUXELLES

 

Petit déjeuner à l’hôtel.  Nous partons en autocar (bagages à bord), vers le sud, destination RECCO, sur la Riviera di Levante.  Arrivés à Recco, nous prenons un bateau qui nous mène jusqu’à l’abbaye de Saint Fructueux de Tarragone.  Construite au 11e siècle dans une crique du littoral, l'abbaye est accessible seulement par voie maritime ou à pied. Après une première occupation monastique, le complexe devient une simple habitation pour pêcheurs, souvent nid de pirates, et puis restera, pendant des siècles, la propriété de la famille Doria.  Après cette visite, nous poursuivons en bateau vers  PORTOFINO.  S’avançant en promontoire rocheux et tourmenté, la presqu’île de Portofino constitue un des paysages les plus séduisants de la côte.  Déjeuner libre sur place et possibilité de flâner dans le petit centre. En fin d’après-midi, transfert à l’aéroport de Milan.  Départ par vol de ligne Brussels Airlines pour Bruxelles (18h50 – 20h20 sous réserve de modification).

Fin d’un beau voyage !

 

Prix par personne en double :                    

Minimum 16 participants au départ      : 1990 €             

Supplément single                                          :   375 €               

 

COMPRIS DANS LE PRIX

- les vols de ligne en classe économique Brussels Airlines : Bruxelles-Milan-Bruxelles (trajet de +/- 1h30)

- les suppléments “carburant” et taxes d’aéroports actuelles à Bruxelles et à Milan : +/- 55 EUR

- tous les transferts et le transport sur place en autocar avec air conditionné

- 5 nuits d’hébergement dans l’hôtel 4*  (normes locales) mentionné ou similaire, toutes les chambres avec bain ou douche et W.-C. avec petit déjeuner

- 5 dîners (3 plats avec ½ litre d’eau et ¼ de litre de vin inclus) dont 4 dans un restaurant local et 1 à l’hôtel

- le déjeuner pendant l’excursion Cinque Terre avec ½ litre d’eau et ¼ de litre de vin inclus

- les services de deux guides locaux francophones (en raison du nombre limité de visiteurs par créneau horaire dans les musées/palais à visiter)

- un accompagnateur, Luc Deckers, de Bruxelles à Bruxelles

- les entrées des visites mentionnées

- les excursions aux Cinq Terres et à Portofino en autocar et bateau

- la prime d’un Fonds de Garantie

- la TVA actuellement d’application

 

FRAIS A PREVOIR

- les autres déjeuners

- les dépenses à caractère personnel et les autres boissons

- les pourboires : 30 EUR

- les taxes de séjour (à Gènes :  3 € par personne par nuit et sous réserve de modification) à payer sur place

 

A CONSEILLER

- Une assurance annulation et assistance pour vos voyages organisés.  Vérifiez les clauses « Corona/Covid19 » 

 

CONDITIONS

Prix basés sur les taxes et tarifs aériens et services terrestres dans le pays de destination, à l’exception d’éventuelles taxes touristiques locales, connus en mai 2021 pour septembre 2021 et pour un voyage en groupe de minimum de 16 personnes. L’éventuelle annulation du contrat par manque du nombre minimum nécessaire de participants se fera au plus tard 20 jours avant la date de départ.

- Ce voyage ne convient pas aux personnes à mobilité réduite.

- Un acompte de 30 % du prix du voyage forfaitaire sera facturé à la confirmation du voyage, la facture de solde sera envoyée en général au plus tard 30 jours avant la date de départ.

- Le voyageur peut résilier à tout moment le contrat avant le début du voyage à forfait moyennant le paiement de frais de résiliation comme indiqué dans les conditions particulières d’AB-Tours (disponible sur simple demande).

- Pour les autres conditions de voyage, voir les conditions générales d’AB-tours (disponible sur simple demande).

- L’ordre des visites peut être quelque peu modifié. Cependant, vous verrez toujours ce qui est prévu au programme.

- Conformément à la règlementation européenne sur l’organisation de voyages, si les mesures sanitaires en vigueur au moment de ce voyage ne devaient pas en permettre la tenue, nous le reporterons et donnerons aux personnes inscrites le choix entre un report de leur participation ou le remboursement intégral immédiat du montant payé. 

 

FORMALITES

Pour les ressortissants belges, la carte d’identité en cours de validité suffit.

 

SANTE

Aucune vaccination n’est obligatoire.

 

MESURES CORONA

Nous vous tenons au courant des éventuelles mesures Corona dans les derniers renseignements que vous recevrez quelques semaines avant le départ.

 

Voyage organisé en collaboration avec AB TOURS, rue Grétry 7, 1000 Bruxelles, licence A1580