OUZBEKISTAN 

Carrefour millénaire sur les routes caravanières

 

9 jours du 27 septembre au 05 octobre 2022 

DEPART GARANTI

Avec des guides locaux francophones

 

Terre de royaumes et de cultures disparus, tels que ceux de Bactriane, de Sogdiane, de Parthie  de Khârezm, et des peuples qui ont contribué à la formation de la culture ouzbèke : Kouchans, Tokhars, Arabes, Perses, Turcs, Mongols.

Carrefour de routes caravanières dont la célèbre route de la soie, qui relie Xi’an, la métropole de Sera (= soie en latin), à la Méditerranée. Du 6e au 14e siècle, la soie, les épices, les produits de luxe, la porcelaine, le savon, la poudre à canon, la science et la religion ont été transmis par les commerçants, les missionnaires et les savants le long de cette route qui reliait pacifiquement les peuples et les pays.  Sur ces routes se trouvent des villes légendaires au riche passé : l'actuelle capitale Tachkent, le musée en plein air Khiva, le conte de fées Boukhara et la ville royale de Samarkande avec ses mausolées, madrasas, mosquées, citadelles et bazars orientaux.

Jour 1 : BRUXELLES – ISTANBUL - TACHKENT

Accueil le matin à l'aéroport de Zaventem.  Enregistrement et départ sur un vol régulier de Turkish Airlines à destination de Tachkent, via Istanbul.  Tachkent est la capitale de l'Ouzbékistan, l'une des six républiques musulmanes de l'ancienne URSS et indépendante depuis le 31 août 1991.

 

Jour 2 : TACHKENT

Arrivée à TACHKENT après minuit.  Après les formalités à la frontière, accueil et transfert à l'hôtel Shodlik Palace 4*, où nous pourrons nous reposer quelques heures et prendre le petit-déjeuner.  Déjeuner en ville.  L'après-midi, visite panoramique de la ville, métropole de l'Asie centrale et l'une des plus anciennes villes, dont nous parcourrons les 2000 ans d'histoire.  Cette histoire est colorée et poignante, ce qui se reflète dans notre visite de la nouvelle et de la vieille ville.  La nouvelle ville est le fruit de la solidarité avec les anciens États de l'URSS après le tremblement de terre de 1966 : chaque république a pris en charge la reconstruction d'un quartier de la ville. Le style ouzbek se retrouve dans des bâtiments modernes tels que le Conseil des ministres, le théâtre Khamza, la tour de télévision,...  Mais encore plus dans l'urbanisme : un tiers de la ville est occupé par des jardins et des parcs et de nombreuses fontaines.  À travers la vieille ville, on remonte le temps. Au 18e siècle, Tachkent comptait 18 caravansérails et environ 5 000 magasins : pendant des siècles, elle a été un centre de commerce et d'industrie, au carrefour des routes caravanières.

Les Ouzbeks, animistes et chamanistes, sont devenus de fervents musulmans et ont occupé une place remarquable dans le monde et la culture islamiques.  Les monuments de la vieille ville sont autant de témoins de ce grand passé : la madrassa Barak-Khana, le mausolée de Kaffab Chachi, érigé au 16e siècle en l'honneur d'un théologien mort en 976, et la madrassa Koukeldach, également du 16e siècle, d'où l'on jetait les femmes adultères.

Les dômes turquoise du gigantesque hammam (bain turc) témoignent de la tradition vivante de cette ancienne institution orientale.  Dans le bazar d'Isk-juva, on trouve de tout et on peut constater que le marchandage est un des passe-temps favoris des Ouzbeks.  Les discussions dans les nombreux "tchaikhana", les maisons de thé, sont tout aussi caractéristiques.  Dîner. Nuit à l'hôtel Shodlik Palace 4* ou équivalent (Tachkent).

Jour 3 : TACHKENT - OURGENCH - KHIVA

Le matin, vol vers OURGENCH, la capitale moderne de la région de Khârezm.  Nous arrivons ici après un vol d'une heure et demie, couvrant une distance de 720 km entre Tachkent et Ourgench.  Arrivée et et transfert à KHIVA.  Reste de la journée consacré à la visite de KHIVA, une ville vieille de plus de mille ans, située à 32 km d'Ourgench sur une ancienne route caravanière. Elle appartenait au royaume du Khârezm, lui-même d'origine iranienne, prospère grâce à l'amélioration des techniques d'irrigation, d'une importance exceptionnelle dans ce désert du Karakoum.  La ville a partagé le sort de ce royaume, qui a été conquis tour à tour par les Arabes en 712, par les Mongols en 1221, par Tamerlan à la fin du 14e siècle et par les Ouzbeks en 1512.  Khiva a finalement renoué avec la capitale d'un royaume indépendant au début du 17e siècle.  Après des guerres incessantes, le Shah de Perse, Nadir Shah, a pu annexer à nouveau Khiva en 1740.  Ce n'est qu'au début du 19e siècle, en 1804, que la dynastie des Koungrat rendit son indépendance et sa splendeur au royaume.  Déjeuner dans un restaurant local.

Aujourd'hui, nous pouvons admirer la ville intérieure et extérieure, chacune avec ses propres murs : la Dihan Kala, ou ville extérieure, où vit la population actuelle, et l'Ichan-Kala, la ville intérieure, véritable musée à ciel ouvert !

Vous pourrez notamment visiter le minaret inachevé de Kalta Minar, qui devait être le plus haut minaret de l'Orient musulman.  Puis le mausolée du poète Pahlavan Mahmoud, la mosquée Djuma (mosquée du vendredi), des madrassas (collèges musulmans) comme celle d'Allakouli Khan et celle d'Islam Khodja avec son minaret de 45 m de haut, des forteresses comme l'Arche Kounia (la vieille forteresse), et enfin des palais comme celui de Tach Khaouili, "domaine de la pierre", synthèse de l'architecture des maisons urbaines et rurales conçues pour la défense, des caravansérails et des marchés.

Ce monde de rêve oriental composé de majoliques, de marbres, de fresques, de sculptures en pierre et en bois reflète le savoir-faire des artisans.  Les objets en laiton de Khiva sont réputés.  Dîner dans une ancienne madrassa.  Nuit à l'hôtel Orient Star 3* ou équivalent (Khiva).

 

Jour 4 : KHIVA - BOUKHARA

Nous prenons le train local pour Boukhara, situé à 550 km d'Ourgench. Laissant derrière nous l'oasis du Khârezm, nous suivons en partie le cours de l'Amou Darya à travers l'immense désert du Kizil Kum (sable rouge) pour atteindre enfin les vastes champs de coton, qui ont été extraits du désert grâce à l'irrigation.  Cela donne des paysages et des images magnifiques et fertiles, mais représente une véritable catastrophe écologique pour la mer d'Aral.  Déjeuner pique-nique à bord.  Environ cinq heures plus tard, nous atteignons BUCHARA, une halte importante sur la route des caravanes, et l'un des joyaux de la route de la soie.  Dîner.  Logement à l'hôtel Liyabi House 3* ou équivalent (Boukhara).

 

Jour 5 : BOUKHARA

Bien que les origines de la ville remontent encore plus loin dans le temps - puisqu'elle est liée au sort du royaume sogdien conquis par Alexandre le Grand - son nom actuel provient d'un monastère (vikhara en sanskrit) situé sur la route de la soie au 7e siècle.  Aux moments historiques décisifs, la ville a toujours fait office de foyer religieux et de refuge pour les persécutés.  Après sa capture par les Arabes en 709, Boukhara est devenue un important califat sous les Samanides en 892. On peut y admirer le mausolée d'Ismaïl Samani, qui, malgré sa taille modeste, présente un caractère monumental grâce à un système de proportions strict.  La virtuosité technique du travail de mosaïque avec les pierres de parement est unique au monde.

Lorsque l'Islam a commencé à se répandre au 10e siècle, Boukhara y a contribué par le biais des  savants célèbres tels qu'Abou Ali Ibn Sina, plus connu sous le nom d'Avicenne, l'Aristote du Moyen Âge, poète, érudit et médecin, auteur du "Canon", l'ouvrage de base des étudiants en médecine pendant des siècles.  Roudaki et Dakiki, deux poètes, font briller la langue persane, longtemps supprimée par les Arabes, dans leurs œuvres.

Nous nous dirigeons vers la place du Régistan, dominée par l'Ark, résidence fortifiée des émirs jusqu'en 1920.

Le Minaret Kalian (Grand Minaret) domine de ses 47 m le complexe Poï-Kalian (Pied du Grand) et est relié à la Mosquée Kalian (Grande Mosquée) par un petit pont.  Ce minaret servait non seulement à appeler les fidèles à la prière, mais était également un phare pour les caravanes qui traversaient le désert.  De l'autre côté de la place se trouve la madrassa Mir-i-Arab, un bel exemple du style architectural cheibanide (16e siècle).

La madrassa Ulugbek du 15e siècle est le plus ancien collège théologique d'Asie centrale.  Sur le même axe, la madrassa Khan Abdalaziz, avec ses belles majoliques, a été construite sur ordre d'un monarque qui s'intéressait à la poésie mystique.  Boukhara, traditionnellement un centre religieux et intellectuel, a également donné une orientation à l'Islam au 14e siècle avec le Nakshandisme, une forme de soufisme.

Visite du singulier Tchor Minar, avec - comme son nom l'indique - "quatre minarets", autrefois porte d'entrée d'une madrassa.

En 1620, on y a construit un complexe en forme de U, qui a inspiré le Régistan de Samarkand.

Dans le bazar, vous trouverez des broderies, de la fourrure, le fameux Kara Kul (Astrakhan)... Non loin de là, la statue de Nasreddine Afandi, symbole du bon sens ouzbek et héros de nombreuses anecdotes.

Nous visitons l'ensemble architectural du tombeau de Bakhauddin Naqshband qui date des 15e et 16e siècles. C'est un lieu de pèlerinage, non seulement pour les musulmans d'Asie centrale, mais aussi pour ceux du Caucase.

Repas de l'après-midi et du soir dans des restaurants locaux de la ville. Nuit à l'hôtel Liyabi House 3* ou équivalent (Boukhara).

Jour 6 : BOUKHARA - Shakhrissabz - SAMARKANDE

Départ via le désert de Kizil Kum puis de la vallée de Zeravchan.  Visite de SHAKHRISSABZ, 60 km au sud de Samarcande, la "ville verte", le vieux Kech, où Tamerlan est né en 1336.  Entre 1374 et 1396, il fait construire l'Ak-Saraï, l'immense "palais blanc", qui reste le bâtiment d'architecture séculaire le plus impressionnant de l'Asie centrale médiévale.  La mosquée Roh-Gumbaz ("le dôme bleu") et le complexe de mausolées Gumbaz-i-Zaïdin datent également de l'époque timouride.  Nous nous promenons dans le bazar et admirons les broderies, les céramiques et les tapis dans les boutiques environnantes.  Continuation vers SAMARKANDE, où le dîner et la nuitée se feront à l'hôtel Orient Star 3* ou équivalent (Samarkand).

 

Jour 7 : SAMARKANDE

Première rencontre avec le SAMARKANDE, "la perle de l'Islam", "la Rome de l'Orient", qui a brillé pendant 25 siècles et résisté aux attaques d'Alexandre le Grand pendant plus de trois ans en tant que royaume sogdien.  Sous les Séleucides, Samarcande était largement représentée par les commerçants de la route de la soie, de Byzance à la Chine.

Après l'attaque sauvage des Arabes en 712, la ville a retrouvé toute sa gloire sous les Samanides (9e -10e siècles), pour être à nouveau balayée par les attaques de Gengis Khan en 1220. Une fois encore, la ville s'élèverait sur les cendres de sa banlieue. La ville que nous rencontrons aujourd'hui est avant tout la ville de Tamerlan « le boiteux  du fer", qui voulait en faire la capitale du monde, et la ville de son petit-fils Oulougbek, qui l'a promue au rang de siège de la science. 

Le monument le plus célèbre est le Gour-Emir ("tombeau de l'émir"), que Tamerlan avait prédestiné comme mausolée pour son petit-fils bien-aimé Moukhammed-Sultan. Lorsque Tamerlan "le fléau de Dieu", l'homme aux 100 000 crânes de Bagdad, meurt en 1405, son corps y est déposé dans une tombe en néphrite vert foncé.  L'équilibre entre force et raffinement est accentué par les deux mausolées qui flanquent le Gour-Emir de part et d'autre.

Déjeuner en ville.

Mais c'est le Régistan ("place du sable") qui a le plus contribué à la renommée de Samarcande ! À la magnifique madrassa d'Oulougbek (1417-1420), la plus grande université d'Asie centrale, où Oulougbek lui-même enseignait les mathématiques, s'ajoutent la madrassa de Chir-Dor (1619-1639) et celle de Tilla-Kari (1646-1660), chacune respectant habilement l'unité du lieu sans copier servilement le modèle existant.

Visite de l'observatoire d'Oulougbek et des ruines de la mosquée Bibi-Khanym, avec laquelle Tamerlan voulait éclipser tous les monuments qu'il avait vus.  Dîner dans un restaurant traditionnel.  Nuit à l'hôtel Orient Star 3* ou équivalent (Samarkande).

Jour 8 : SAMARKANDE

Le matin, continuation de la visite de la ville.  Après nous visitons le musée Afrosiab, consacré à l'histoire de la ville.  L'ancienne Afrosiab, détruite par les Mongols au 13e siècle, était située sous le centre actuel de la ville.  Le musée expose un certain nombre d'objets rares provenant des fouilles, qui remontent à la conquête de la ville par Alexandre le Grand.  Ici, la légendaire Maracanda reprend vie. 

Déjeuner tardif.  Dans l'après-midi, temps libre pour profiter individuellement de cette ville de conte de fées.  Dîner et nuit à l'hôtel Orient Star 3* ou équivalent (Samarkande).

Jour 9 : SAMARKANDE – ISTANBUL – BRUXELLES

Vol matinal à destination d'Istanbul. Vol de continuation vers Bruxelles.  Fin d'un beau voyage !

 

Le programme peut être adapté si les conditions locales l'exigent.

 

PRIX PAR PERSONNE EN DOUBLE : 1750 €

SUPPLEMENT SINGLE : 140 €

 

LE PRIX COMPREND :

- Les vols réguliers de Turkish Airlines : Bruxelles - Istanbul - Tashkent / Samarkand - Istanbul - Bruxelles, en classe économique sur une base individuelle en classe L/O.  Une fois émis (après la réservation), non remboursable.

- le vol intérieur Tashkent - Urgench

- surcharges carburant et taxes d'aéroport actuelles à Bruxelles et Istanbul : 275 EUR

- pension complète du repas de midi du jour 2 au repas du soir du jour 8.

- 8 nuits d'hébergement dans les hôtels indiqués ou équivalents

- toutes les chambres sont équipées d'une baignoire ou d'une douche et de WC              

- tous les transferts et le transport local par autocar et trains locaux

- tous les droits d'entrée et les visites mentionnés dans le programme

- Guides locaux francophones, à partir de 8 personnes guide accompagnateur francophone

- la prime pour un fonds de garantie

- la T.V.A. selon les taux d'imposition en vigueur

 

LE PRIX NE COMPREND PAS :

- les boissons, dépenses personnelles, assurances

- les frais éventuels pour les photos et les vidéos

- les pourboires

 

À CONSEILLER :

Nous vous recommandons de souscrire une assurance annulation et assistance voyage pour vos vacances à forfait.

 

FORMALITÉS :

Un passeport international valable pendant au moins 90 jours après votre voyage de retour.

Un visa n'est pas nécessaire pour les ressortissants belges.

www.diplomatie.belgium.be

 

PASSEPORT :

Il faut compter 4 semaines pour obtenir un nouveau passeport international.  Faites votre demande à temps.

 

CONDITIONS :

- Prix basés sur les taxes et tarifs aériens (voyez “le prix comprend) et services terrestres dans le pays de destination, connus en janvier 2022 pour le 27 septembre 2022 et pour un voyage garanti à partir de 2 personnes. 

- L’éventuelle annulation du contrat par manque du nombre minimum nécessaire de participants se fera au plus tard 20 jours avant la date de départ.
- Ce voyage ne convient pas aux personnes à mobilité réduite.
- Un acompte de 1000 € sera facturé à la confirmation du voyage et l’émission du billet, la facture de solde sera envoyée en général au plus tard 30 jours avant la date de départ.
- Le voyageur peut résilier à tout moment le contrat avant le début du voyage à forfait moyennant le paiement de frais de résiliation comme indiqué dans les conditions de vente générales et particulières d’ABtours.  
- L’ordre des visites peut être modifié.  Cependant, vous verrez toujours ce qui est prévu au programme.
- Pour les autres conditions de voyage, voir les conditions de vente générales et particulières d’ABtours.

 

SANTE (excepté Covid) :
Pas de vaccinations obligatoires

 

Mesures Corona :

Nous vous tenons au courant des éventuelles mesures Corona dans les derniers renseignements que vous recevrez quelques semaines avant le départ.

 

POUR DES RAISONS OPERATIONNELLES LIEES A LA SITUATION ACTUELLE, LE PROGRAMME PEUT SUBIR DES CHANGEMENTS DE DERNIERE MINUTE SUR PLACE.  DANS CE CAS, NOUS

COMPTONS SUR VOTRE COMPREHENSION.

 

Voyage organisé en collaboration avec AB TOURS, rue Grétry 7 – 9 , 1000 Bruxelles, license A1580

 

BULLETIN d’INSCRIPTION

VOYAGE OUZBEKISTAN

9 JOURS du 27 SEPTEMBRE au 5 OCTOBRE  2022

En collaboration avec Abtours, license A1580

 

 

NOM *                        :

 

 

PRENOM *                 :

 

 

 

DATE DE NAISSANCE :

 

 

ADRESSE                     :

 

 

 

N° GSM                       :

 

ADRESSE COURRIEL   :

 

CHAMBRE DOUBLE    /          CHAMBRE 2 LITS                    /          CHAMBRE SINGLE 

 

REMARQUES SPECIFIQUES :

 

 

NOM DE VOTRE COMPAGNIE D’ASSURANCE VOYAGE / ANNULATION :

 

 

 

J’ai pris connaissance des conditions générales et particulières de vente d’ABtours

 

SIGNATURE et DATE  :

 

 

 

* comme mentionné sur votre passeport international ou carte d’identité valable