L’EGYPTE, un circuit hors du commun  

LE CAIRE et la MOYENNE EGYPTE

 

11 jours du 9 au 19 mars 2023  

Un itinéraire varié et fascinant parcourant des milliers d’années d’histoire égyptienne  

LE CAIRE – FAYOUM – WADI AL HITAN – DEIR GABAL EL TIR / EL MUHARRAQ  - BENI HASSAN – EL AMARNA – EL BERSHA – MEÏDUM  -  DASHOUR – SAQQARAH – GIZEH

Avec le Grand Egyptian Museum et le Musée National de la Civilisation égyptienne *

Les anciens Égyptiens appelaient leur pays simplement "Kemet" (la terre noire), du nom du limon fertil que le Nil laissait chaque année sur ses rives.  Les Grecs l'ont alors appelée "Aegyptos", leur prononciation de "Hwt-Ka-Ptah" (Maison de l'Esprit de Ptah), l'ancien nom de la capitale Memphis.  Les Romains l'ont adopté sous le nom d'"Aegyptus" et finalement, après la conquête arabe, il est également devenu "Misr" (région frontalière).  

Le Caire, avec son héritage pharaonique, copte et islamique, possède un patrimoine culturel inégalé, que l'on peut découvrir sur les rives du Nil, dans le centre historique et dans les anciens musées renommés et les nouveaux musées impressionnants.  Notre voyage à travers la Moyenne Égypte nous fera passer par des monastères coptes, des oasis, des pyramides et des mastabas, des nécropoles, des temples et des villes égyptiennes et gréco-romaines.  Le fil conducteur de ce voyage est le Nil, qui reste toujours l’artère vital du pays.

 

Jour 1 : BRUXELLES – LE CAIRE :

Départ dans l’après-midi de l’aéroport de Bruxelles National en direction vers l’Egypte, destination Le Caire.  Arrivée et transfert vers l’hôtel Steigenberger El Tahrir 4*+, situé dans le centre.  Nuitée.

www.steigenberger.com/en/hotels/all-hotels/egypt/cairo/steigenberger-el-tahrir-cairo

 

Jour 2 : LE CAIRE : Héliopolis, Musée National de la Civilisation égyptienne, Quartier Copte (Fustat)

Petit-déjeuner.

Nous partons avec notre guide local vers l'une des banlieues de la ville : Héliopolis.  En 1905, après avoir perdu un contrat pour la construction d'un chemin de fer entre Port Saïd et Matariya, le Belge Edouard Empain achète 2500 hectares de désert à la périphérie du Caire.  En quatre ans, une nouvelle "ville soleil", luxueuse et spacieuse, a été créée, où l'élite européenne et égyptienne aimait vivre et construire ses palais.  Aujourd'hui encore, c'est un quartier distingué.  Nous voyons notamment le Qasr el Baron (la résidence de la famille Empain), l'ancien hôtel Héliopolis Palace, la basilique de Notre-Dame, l'église copte de Saint-Marc et un certain nombre de maisons privées.  La plupart d'entre eux sont construits dans le style oriental éclectique typique d'Héliopolis.

Nous continuons vers le nouveau Musée National de la Civilisation égyptienne, situé à côté du quartier historique de Fustat.  La collection permanente est organisée en deux parties.  La première  est un aperçu chronologique de toute l'histoire de l'Égypte : de la période pré-dynastique à l'Égypte moderne et contemporaine, en passant par les périodes pharaonique, gréco-romaine, copte et islamique.  La deuxième est organisée par thème avec des sujets tels que la naissance de la civilisation, l'écriture, le Nil, la religion, .... et bien sûr la salle avec les momies de 18 pharaons et 4 reines de l'Egypte ancienne. 

À proximité, dans le vieux Caire copte, se trouvent plusieurs églises, qui datent toutes d'après la conquête arabe (après le 7e siècle).  Au cours de notre promenade, nous voyons, entre autres, l'église Sainte-Marie du 8e siècle.  Elle doit son surnom d' "église suspendue" au fait qu'elle a été construite au-dessus de la porte d'entrée des anciens remparts romains.  Un peu plus loin, l’église d’Abu Sarga est construite sur l’endroit où la Sainte Famille se serait arrêtée lors de sa fuite vers l'Égypte.  À proximité se trouve également la synagogue Ben Ezra, située à l'endroit où, selon la légende, Moïse a été trouvé dans son panier par la fille du pharaon.  La synagogue actuelle date de la fin du 19e siècle.  Un peu plus loin, nous voyons la mosquée Amr Ibn Al As, la plus ancienne de toute l'Égypte, construite en 642 par l'un des généraux du calife Omar.   Cependant, la majeure partie de la mosquée date du 15e siècle.  Retour à l'hôtel.  Dîner et nuitée.

  

Jour 3 : LE CAIRE : Musée égyptien – Quartier arabe

Petit-déjeuner.

Ce matin, avec notre guide local, nous effectuons une visite nostalgique de l'emblématique musée égyptien de la place Tahrir.  Construit dans un style gréco-romain à la fin du 19e siècle, il abrite depuis près d'un siècle et demi une immense collection (plus de 100 000 pièces exposées) d'art égyptien ancien, d'artisanat, de tombes, de statues, de bijoux, ... couvrant plus de 3000 ans.  Une véritable chambre aux trésors !   

L'après-midi, nous nous promenons dans le quartier arabe le long de la rue Al Muizz, nommée d'après le quatrième sultan fatimide qui l'a construite au 10e siècle.   Le long de cette rue d'environ un kilomètre, des madrassas, des maisons de marchands, des mosquées, des hammams, des palais, .... ont été construits pendant plus de 800 ans.  Il nous donne un bon aperçu des différents styles de construction au cour des siècles.  Nous y visitons quelques-uns.  Le souk historique Khan Al Khalili se trouve également à proximité. 

Notre chauffeur nous emmène au musée Gayer-Anderson, situé dans le quartier de Sayyida Zeinab, un peu plus loin et faisant partie du musée d'art islamique.  Le musée était la maison (en fait deux maisons) de l'officier britannique Gayer-Anderson qui y a vécu jusqu'en 1942.  C'est l'une des maisons du 17e siècle les mieux conservées et restaurées du Caire.  Grand collectionneur, il a réuni une belle collection de meubles, de tapis et d'art islamique.  Après son départ, il a tout donné à l'État égyptien, qui en a fait un musée.  En face du musée se trouve la mosquée Ibn Tulun, construite au 9e  siècle et conservée pratiquement dans son état d'origine jusqu'à aujourd'hui.  C'est la plus grande mosquée de la ville et elle impressionne par son architecture sévère et puissante.    

Retour à l'hôtel.  Dîner et nuitée.

Jour 4 : LE CAIRE – FAYOUM : Wadi al Hitan  et Wadi el Rayan (290 km)

Petit-déjeuner.

Nous quittons le Caire avec notre guide local en autocar en direction du sud.  Notre destination est l'oasis du Fayoum, qui se trouve à environ 90 kilomètres du Caire.  En raison de la forte augmentation de la population en Égypte, le désert entre les deux villes est presque entièrement construit.  Depuis le Fayoum, nous poursuivons notre route à travers le désert occidental ou libyen jusqu'à Wadi al Hitan.  La route qui y mène à travers le désert vaut déjà la peine à elle seule.  À quelques 70 km du Fayoum, dans une vallée, reposent des centaines de squelettes fossilisés de baleines préhistoriques, de phoques, de crocodiles, de tortues, de serpents de mer, ... certains mesurant plus de 20 mètres de long.  Ils datent d’il ya quelques 40 millions d'années et constituent la plus grande collection de fossiles de ce type au monde dans une zone aussi limitée.  Nous retournons au Fayoum en passant par le Wadi El Rayan, un ensemble de lacs dans le désert reliés par des chutes d'eau.    Dîner et nuitée à l'hôtel. Helnan Auberge Fayoum 4*.  www.helnan.com/en/Hotels/Index/10

Jour 5 : FAYOUM – MINIEH : Beni Hassan – Hermopolis Magna (330 km)

Petit-déjeuner.  À l'époque pharaonique, "Shedet" (Fayoum) était le lieu dédié au dieu Sobek, représenté sous la forme d'un crocodile.  Pendant le Moyen Empire, elle fut brièvement la capitale de l'empire égyptien.  Les Grecs l'appelaient Crocodilopolis et sous les Ptolémées, elle était connue sous le nom d'Arsinoë.  À proximité se trouvent les pyramides de Senoseret II (Lahoun) et Amenmehat III (Hawara), pharaons de la 12e dynastie (+/- 1850 av. J.-C.).   Les “portraits du Fayoum" sont mondialement connus mais se trouvent principalement dans les musées à l’étranger.  À l'époque romaine, les Égyptiens ont continué à momifier leurs morts, mais à partir des 2e et 3e siècles, des images plus ou moins réalistes du visage du défunt ont été placées sur la momie.  Une grande partie des 1000 portraits trouvés l'a été ici dans la région.    Nous quittons l'oasis et poursuivons notre route vers Beni Hassan.  Située à 1200 m du Nil, cette ancienne nécropole est l'une des plus importantes de la Moyenne Égypte.  Alors que les tombes et les mastabas de Gizeh, de Sakkarah, de Meïdun et de Dashour sont pour la plupart les dernières demeures des hauts fonctionnaires de l'Égypte ancienne, ici, ce sont surtout la haute noblesse et les seigneurs féodaux qui, au cours des 11e et 12e dynasties, ont fait creuser leurs tombes dans les roches calcaires.  Parmi les 39 tombes rupestres, un certain nombre possède des salles et couloirs à colonnes richement décorées de bas-reliefs peints.  Sur place, nous voyons lesquelles nous pouvons visiter. 

Après cette visite, sur la route de Minieh, nous nous arrêtons au temple de Thot près d'El Ashmounein.   Thot était associé par les Grecs à leur dieu Hermès, d'où le nom d'Hermopolis.  Nous voyons les deux colosses de babouins avec le cartouche d'Amenhopet III (Nouvel Empire).  Arrivée à Minieh où dîner et logement à l'hôtel 3*.

Jour 6 : MINIEH : Deir Gabal El Tir – Deir Al Muharrak – musée de Mallawi (300 km)

Petit-déjeuner.  Aujourd'hui, nous visitons, entre autres, deux monastères coptes.  Après la mort de Jésus, l'Égypte a été l'une des premières régions à être christianisée.  Le pays est également le berceau du monachisme.  Saint Antoine (2e-3e siècle), originaire des environs du Fayoum, est considéré le premier monastique/hermite.  Aujourd'hui, environ un cinquième de la population est copte et la tradition monastique est toujours vivante.  Le monastère Deir Gabal El Tir, situé sur un rocher près du Nil, a été, selon la tradition, construit par Hélène, mère de l'empereur Constantin le Grand en l'an 328.  C'est là que la Sainte Famille se serait arrêtée pour boire un verre et une empreinte de la main de Jésus peut être vue dans la roche, selon les moines.  Aujourd'hui encore, c'est un important lieu de pèlerinage pour les chrétiens coptes. 

Plus au sud se trouve le monastère de Deir Al Muharraq, au pied des collines de Qusquam.  Selon la tradition, la Sainte Famille a séjourné ici pendant six mois.  L'autel de l'église de la Sainte Vierge aurait été consacré par le Christ lui-même après sa résurrection.  Outre le monastère et les églises, on y trouve également un palais épiscopal et une tour fortifiée du 6e siècle.  Le monastère conserve une belle collection d'icônes anciennes. 

Sur le chemin du retour à Minieh, nous nous arrêtons au musée de Mallawi, qui présente à nouveau  de belles pièces provenant des villes voisines d'Hermopolis, d'Antinuopolis, de Tell El Amarna et de Tuna El Gebel. Retour à Minieh pour le dîner et logement à l'hôtel.

Jour 7 : MINIEH : Tell el Amarna – Deir El Bersha – Tuna el Gebel (180 km)

Petit-déjeuner.

La matinée est consacrée à la visite de la capitale éphémère du pharaon Akhenaton ou Aménophis IV (Nouvel Empire, 18e dynastie) : Akhetaton, situé dans ce qui est maintenant Tell El Amarna.  En tant que fondateur de la nouvelle religion monothéiste, il a déplacé sa capitale Thèbes vers le nouvel Akhetaton, vers 1344 av. J.-C.  14 stèles indiquaient les limites de la ville, dont certaines sont encore visibles aujourd'hui.  Après la mort du pharaon en 1333 avant J.-C., la ville et sa nécropole ont été rapidement abandonnées et les pharaons ultérieurs ont essayé d'éradiquer la mémoire d'Akhenaton.  Visite du site qui comprend les vestiges du palais royal, résidence d'Akhnaton et de Néfertiti, de leurs six filles et des concubines avec leurs enfants (dont Toutankhamon) et le temple d'Aton.  Mais le plus intéressant, ce sont les tombes rupestres des membres de la famille royale et des hauts fonctionnaires.  Creusées dans la roche comme les tombes royales de Louxor, elles sont parfois décorées dans le style amarnien typique : plus libre et beaucoup plus réaliste que les représentations classiques idéalisées des périodes précédentes. 

Dans l'après-midi, nous retournons sur la rive ouest du Nil et visitons El Bersha. L'université de Leuven y fait des fouilles depuis des années.  Nous visitons la tombe de Djehoutyhotep, gouverneur de la province.  La représentation du transport d'un colosse sur l'un des bas-reliefs est unique. 

Continuation vers Tuna el Gebel.  Cette nécropole située non loin d'Hermopolis était, à l'époque de l'Égypte tardive, principalement une nécropole animale avec des momies d'ibis sacrés, de babouins et d'oiseaux.  Plus tard, et jusqu'à l'époque romaine, des personnes y étaient également enterrées.  Les tombeaux les plus intéressants sont ceux de de Petosiris, Isadora, Ptolemais ou Neith.  Sur place nous verrons lesquels seront ouverts.  En 2019, une cinquantaine de momies et de sarcophages de l'époque ptolémaïque y a été découverte et en 2020, une vingtaine de sarcophages en bois et en pierre des grands prêtres de Thot a été trouvée.  Retour à Minieh pour le dîner et le logement.

Jour 8 : MINIEH – LE CAIRE : la route des pyramides : Meïdum – Dashour – Saqqarah (300 km)

Petit-déjeuner matinal et départ pour une découverte des pyramides moins connues.  La première est la pyramide à degrés de Meïdum.  Le bâtisseur est soit le pharaon Hoeni de la 3e dynastie, soit son fils Snéfrou (4e dynastie).  C'est le début de l’ère des grandes pyramides et elle date d'environ 2600 avant J.-C..  On pense que cette pyramide n'a jamais été complètement achevée en raison de problèmes de stabilité.  Nous visiterons la chambre funéraire inachevée sous la pyramide.  A proximité se trouvent les mastabas des courtisans et des fonctionnaires.  Le mastaba n° 17, avec ses dimensions, son énorme sarcophage en granit et sa chambre funéraire plus grande que celle de la pyramide à degrés, est probablement la tombe d'un membre de la famille royale.   Le pharaon Snéfrou est considéré comme le plus grand bâtisseur de pyramides de l'histoire.  À Dashour, il a également construit la Pyramide courbée et la Pyramide rouge.  On peut voir une évolution logique dans ses constructions : pyramide à degrés, pyramide courbée jusqu'à une vraie pyramide.  Nous visitons la chambre funéraire de la Pyramide Rouge. 

La nécropole de Saqqarah est surtout connue pour la pyramide à degrés du pharaon Djoser (3e  dynastie), la première pyramide de l'histoire égyptienne.  Le pharaon Djoser et son architecte Imhotep ont construit une accumulation de mastabas environ 2700 ans avant J.-C., qui impressionne encore aujourd'hui.  Cette nécropole a été utilisée pendant toute la période pharaonique et l'époque romaine.  16 autres pyramides y ont été construites, qui ne sont pas toujours bien conservées, comme la pyramide d'Ouserkaf (5e dynastie), qui a été surnommée "tas de pierres" ou celle de Teti Ier (6e dynastie), qui ressemble davantage à une dune de sable.  Les pyramides sont entourées de nécropoles avec des mastabas, aux décorations parfois somptueuses, et de temples funéraires où l'on fait encore aujourd'hui des découvertes étonnantes.  Selon les disponibilités sur place, nous en visitons quelques-uns des plus importants.  Nous visiterons également le Serapeum.  Ici, les cadavres momifiés du divin taureau Apis étaient placés dans de gigantesques sarcophages.  Ces tombes souterraines ont été utilisées de +/- 1500 à +/- 30 avant J.-C. et constituaient l'un des plus importants lieux de pèlerinage de l'Égypte ancienne. 

Continuation vers Le Caire. Dîner après une longue, mais si intéressante, journée.  Logement à l'hôtel Steigenberger El Tahrir 4*+.

     

Jour 9 : le CAIRE : Bab El Wazir – Al Darb Al Ahmar

Petit-déjeuner tardif.

Aujourd'hui, nous laissons notre guide local nous immerger dans le cœur du Caire.  Moins touristique mais au moins aussi intéressant.  Déjà à l'époque romaine, il y avait une colonie et une forteresse dans la région de Fustat.  Mais ce n'est qu'en 972 que "Al Medina Al Kahira" devient la capitale de l'empire fatimide.  Après la destruction de Bagdad par les Mongols en 1258, Le Caire devient la capitale politique, culturelle et intellectuelle incontestée du monde musulman.  Aujourd'hui, la ville compte plus de 12 millions d'habitants officiels et reste l'une des plus importantes capitales d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, tandis que l'université Al Azhar (fondée en 988) est toujours la principale autorité religieuse de la tradition sunnite. 

Pendant des siècles, sultans, califes, pachas, vice-rois, noblesse, clergé, riches marchands et familles influentes y ont construit leurs palais, lieux de culte, écoles, entrepôts, mausolées et cimetières.  Au cours de notre promenade dans le quartier historique de Bab El Wazir et dans le quartier d'Al Darb Al Ahmar, nous découvrirons une architecture orientale riche et variée et sentirons l'atmosphère authentique du vieux et du nouveau Caire.  Quelques noms pour vous mettre dans l'ambiance : le palais Al-Razzaz, le complexe Khayir Bey, la mosquée Quba Tarbai Al-Sharifi, la madrassa Umm Al-Sultan Shaaban, la mosquée Sbeil, la mosquée Amran Agha, la mosquée Qajmas Al-Ishaqi et la mosquée Aqsungqur. Le cimetière Bab El Wazir est une ville dans la ville avec ses nombreux mausolées somptueux.

Après la visite, retour à l'hôtel.  Dîner et nuitée.

Jour 10 : le CAIRE : plateau de Gizeh – Grand Egyptian Museum

Petit-déjeuner.

Pour notre dernier jour en Égypte, nous commençons la visite par l'unique vestige des 7 anciennes merveilles du monde : la pyramide de Khéops sur le plateau de Gizeh et le Sphinx.   

Nous avons vu avant-hier que le pharaon Snéfrou est considéré comme le plus grand bâtisseur de pyramides..... en nombre ! Car son fils Khéops (Khufu) a construit la plus grande pyramide jamais construite (aujourd'hui 139 m de haut et composée de plus de deux millions de blocs de pierre) sur le plateau de Gizeh vers 2560 avant J.-C. en l'espace de 15 à 20 ans.  Ici, les chambres funéraires se trouvent à l'intérieur de la pyramide et non sous celle-ci comme dans les constructions précédentes. L'accès aux deux chambres funéraires par la Grande Galerie reste une expérience particulière (visite). 

La pyramide de son petit-fils, Khéphren, se dresse à proximité, est plus petite mais semble plus grande que celle de Khéops, car construite sur une hauteur.  Le temple de la mort de Khéphren se trouve à côté du célèbre Sphinx, qui aurait été taillé dans la roche pendant son règne.  La troisième pyramide, celle du petit-fils de Khéphren, Mykérinos (Menkaure), est la seule des trois à avoir  quelques murs intérieurs décorés sobrement.  Au XIIe siècle de notre ère, le souverain de l'époque, fils de Saladin, a tenté de démolir cette pyramide mais a trouvé, après un certain temps, que cela prenait trop de temps.  Sur le plateau de Gizeh, comme à Saqqarah, on trouve des pyramides plus petites et pas toujours bien conservées de pharaons et de reines, ainsi que des centaines de mastabas de membres de la famille royale, de courtisans, de nobles et de hauts fonctionnaires.  L'ensemble de la nécropole date principalement de l'époque de l'Ancien Empire (2700 - 2200 av. J.-C.) et des 4e, 5e et 6e dynasties.

Selon nos informations, le nouveau musée égyptien, qui se trouve également à Gizeh, sera alors ouvert.  Ce chef-d'œuvre d'ingéniosité architecturale (belge) présentera la plus prestigieuse collection d'art et d'artisanat de l'Égypte ancienne.  Entre autres, l'ensemble de la collection trouvée dans la tombe de Toutankhamon en 1922 (dont une partie se trouvait auparavant dans les réserves de l'ancien musée).   Récemment, la "Barque Solaire” de Khéops y a également été hébergée.  Les nombreuses découvertes importantes issues des fouilles récentes y seront également exposées.

Retour à l'hôtel.  Dîner et nuitée.

Jour 11 : le CAIRE – BRUXELLES

Petit déjeuner.  Transfert à l’aéroport pour le vol de retour vers Bruxelles.  Fin d’un beau voyage !

 

Prix par personne :                                                       

Minimum 10 participants au départ   :  2785 €                                                

Minimum 12 participants au départ   :  2735 €                                                                

Minimum 14 participants au départ   :  2700 €                                                 

Supplément single : 750 €                                                         

 

Le prix comprend :  

- Vols réguliers d'Egyptair Bruxelles - Le Caire - Bruxelles en classe économique

- Taxes d'aéroport, de carburant et de sécurité en vigueur à Bruxelles et au Caire en juin 2022

- 10 nuits en chambre et petit-déjeuner dans les hôtels mentionnés ou équivalent

- Chambres avec bain/douche et toilettes

- 9 repas du soir, à l'hôtel ou dans des restaurants locaux

- 9 déjeuners pendant les visites

- Tous les transports locaux mentionnés en autocar AC ou en jeep 4x4 si nécessaire

- Toutes les visites de sites mentionnées (sur base des prix connus au moment de la publication)

- Accompagnateur de Bruxelles à Bruxelles

- Guide local francophone (égyptologue) du jour 2 au jour 10 

- Couverture d’un fonds de garantie des voyages

- La T.V.A. selon les taux d'imposition actuels

 

Le prix ne comprend pas :

  • Les boissons et dépenses personnelles

  • Les assurances  

  • Le visa  

  • Les excursions et/ou visites et entrées facultatives

  • Les pourboires  

  • Les services non-mentionnés

  • Les éventuelles augmentations des droits d’entrée et visites  


à conseiller :
- Nous vous recommandons de souscrire une assurance annulation et assistance voyage pour vos vacances à forfait.  Veuillez également vérifier les clauses Corona/Covid19.

 

Prix basés sur les tarifs aériens et les taxes et services terrestres dans le pays de destination, à l'exception de toute taxe touristique locale, connus en juin 2022 pour mars 2023 et pour un voyage en groupe comptant un minimum de 10 et un maximum de 15 participants.

L’éventuelle annulation du contrat par manque du nombre minimum nécessaire de participants se fera au plus tard 20 jours avant la date de départ.

Ce voyage ne convient pas aux personnes à mobilité réduite.

Un acompte de 30 % du prix du voyage forfaitaire sera facturé à la confirmation du voyage, la facture de solde sera envoyée en général 30 jours avant la date de départ.

Le voyageur peut résilier à tout moment le contrat avant le début du voyage à forfait moyennant le paiement de frais de résiliation comme indiqué dans les conditions particulières de 7-Plus.

- Toutes les visites mentionnées dans le programme seront effectuées, mais pas toujours dans le même ordre. 

- Pour les autres conditions, veuillez vous référer aux conditions générales de 7-Plus.
* En cas de fermeture inattendue de sites, de musées et d'autres visites prévues, une solution alternative sera proposée.

 

Formalités :
- un passeport international valable encore minimum 6 mois après la date de retour

Ou

Une carte d’identité belge valable encore minimum 6 mois après la de retour + 1 photo d’identité 
Visa à l’arrivée : 25 USD ou via www.visa2egypt.gov.eg


Santé :
Aucune vaccination obligée

 

Mesures Corona :

Nous vous tenons au courant de ces mesures +/- un mois avant le départ

 

Voyage organisé en collaboration avec 7-Plus, license A1776

 

POUR DES RAISONS OPERATIONNELLES LIEES A, ENTRE AUTRES, LA SITUATION SANITAIRE ACTUELLE, LE PROGRAMME PEUT SUBIR DES CHANGEMENTS DE DERNIERE MINUTE SUR PLACE.  DANS CE CAS, NOUS COMPTONS SUR VOTRE COMPREHENSION.

BULLETIN D’INSCRIPTION

VOYAGE EGYPTE   

11 jours du 9 au 19 mars 2023  

En collaboration avec 7-Plus lic. A1776

 

- Nom et prénom comme mentionné sur votre passeport valable :  

- Adresse :

- Téléphone et adresse courriel :

- double (grand lit)                          / twin (deux lits)                              / single :

- remarques spécifiques :

- nom de votre compagnie d’assurance annulation / voyage :   

- J’ai pris connaissance des conditions de vente générales et particulières de 7-Plus

- date et signature  :