ETHIOPIE, Le Sud Ethiopien et la Vallée de l'Omo, 10 JOURS (2007, 2008, 2009, 2012, 2015)

L’Ethiopie n’est pas seulement le haut plateau abyssinien. Au sud de la capitale se trouve un tout autre pays à découvrir. Nous y parcourons la partie éthiopienne de la vallée du Rift et nous nous dirigeons vers le sud du pays. Cette région et la vallée de l’Omo en particulier peuvent être considérées, à juste titre, comme un trésor ethnographique de par la diversité de leurs tribus sur un territoire relativement limité : Konso, Mursi, Arbore, Karo, Ari, Hamer, Bana, ... Pendant ce périple, nous verrons également une grande diversité de paysages : des lacs de la vallée du Rift à la vallée de l’Omo et les plaines vallonnées du sud éthiopien, parcourues par des milliers de troupeaux.

Les vols domestiques vers Arba Minch et retour nous permettent d’éviter de longs trajets par la route

 

1er jour : BRUXELLES - ADDIS-ABEBA

Rendez-vous en fin d’après-midi à Zaventem. Départ par vol de ligne Ethiopian Airlines pour ADDIS-ABEBA.

 

2e jour : ADDIS-ABEBA - ARBA MINCH

Le matin, arrivée dans la capitale éthiopienne. Accueil et transfert à l’hôtel. Possibilité de se rafraîchir dans quelques chambres de jour que nous avons à notre disposition. Puis départ en avion vers Arba Minch (“Quarante Sources”, nom référant aux sources thermales dans les environs) située sur les rives des deux lacs les plus méridionaux de la vallée du Rift éthiopien : le lac Chamo et le lac Abaya. Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel. Déjeuner. Cette région est surtout le domaine des Oromo, le plus important groupe ethnique de l’Ethiopie.
Installation, dîner et logement au Paradise/Swaynes lodge 3* (Arba Minch).

 

3e jour : ARBA MINCH : lac Chamo et Chencha

Petit déjeuner. Dans la matinée, promenade en bateau sur le lac Chamo à la rencontre des hippopotames et des crocodiles. Déjeuner au lodge. Puis nous allons à Chencha, le centre du territoire des Dorze. N’appartenant pas à la famille Oromo, les Dorze constituent un cas d’exception dans la région. Nous visitons un village Dorze caractérisé par ses maisons typiques hautes de plusieurs mètres, en forme de ruche. Ils vivent dans la montagne (chassés des vallées par le peuple Oromo) et sont des tisserands talentueux.
Dîner et logement au lodge.

 

4e jour : ARBA MINCH - KONSO - JINKA

Départ pour la petite ville de Jinka. En cours de route, visite d’un village de la tribu Konso.
La tribu Konso est la seule à s’adonner à la culture en terrasse dans la région de l’Omo. Leurs villages sont entourés d’un rempart de basalte et de terre séchée de 2 à 3 m de haut. Ils érigent des totems, les waga, sur les tombes de leurs ancêtres et des stèles de génération au milieu des villages. Visite également de Gesergyio, une formation géologique impressionnante formée par l’érosion et surnommée le “New-York” éthiopien. Déjeuner. Continuation pour Jinka, la porte de la vallée de l’Omo.
Nous irons à la rencontre de diverses tribus : les Ari contrairement aux autres tribus du territoire de l’Omo, sont habillés d’une façon très colorée. Très caractéristiques sont les jupes de fibres teintes à l’aide de l’argile rouge de la région. Nous verrons également les Bana (très similaires aux Hamer mais vêtus d’habits en peau de chèvre).
Arrivée à JINKA. Dîner et logement au Jinka / Eyob Resort/New Ohrit 2* (Jinka).

 

5e jour : JINKA : excursion au parc national de Mago

Après le petit déjeuner, excursion au parc national de Mago. Comparés aux parcs kényans, les parcs éthiopiens sont beaucoup moins intéressants du point de vue de la faune. Par contre, la rencontre avec le peuple Mursi restera une expérience inoubliable ! A l’âge de 20 ans, les femmes se font inciser la lèvre inférieure dans laquelle on place une plaque en argile ou en bois. Petit à petit, on y met une plaque de plus en plus grande ce qui donne après quelques années un résultat impressionnant. Plus grande est la plaque, plus la femme est considérée. Les jeunes garçons reçoivent des scarifications sur le corps lors des rites d’initiation. Retour à Jinka. Déjeuner. L’après-midi, visite d’un village Ari et du musée (South Omo Research Center collaborant avec le musée de l’Afrique Centrale de Tervuren).
Dîner et logement à Jinka.

 

6e jour : JINKA - KEY AFER - DIMEKA - TURMI

Petit déjeuner. Nous traversons un paysage constellé de termitières atteignant des hauteurs considérables. C’est le domaine des pasteurs (semi-nomades). Déjeuner en cours de route. Arrivée à Turmi, dans le territoire des Hamar, une des tribus les plus colorées, dont l’existence est basée sur l’élevage de bovins. Les Hamar qui habitent la région s’étendant entre le lac Chew Bahir (naguère lac Stéphanie), Dimeka et Turmi, sont sans doute la plus puissante des ethnies de l’Omo. A l’instar des Karo, les Hamar ont un sens très aiguisé de l’esthétisme corporel. Les femmes portent seulement des robes en peau de vache rehaussées de cauris (coquillages). Elles arborent une coiffure à tresses enduite d’argile rouge. Sur leurs coiffures elles attachent des visières en étain. La coquetterie réputée des Hamar explique également leur goût prononcé pour la verroterie colorée et les perles bariolées.
Logement dans les bungalows du Buska /Turmi Lodge 3* (Turmi).

 

7e jour : TURMI : découverte des tribus Karo et Dassanech

Aujourd’hui, nous visitons la vallée verte de l’Omo inférieur autour de Murille et Omorate avant qu’il ne se jette dans le lac Turkana. Nous traversons le fleuve pour visiter la tribu Dassanech. Les jeunes filles non mariées de cette ethnie portent des dizaines d’anneaux en métal autour des chevilles et des mollets. Déjeuner pique-nique. Puis dans les environs de Murille, visite de Duss, un village Karo, seule tribu sédentaire à part entière vivant sur les rives de l’Omo. Quelques-uns de leurs villages sont situés dans les gorges du fleuve Omo et offrent des vues spectaculaires. Cette petite tribu qui ne compte pas plus de 1000 âmes est connue pour sa décoration corporelle et sa coiffure typique. Depuis qu’une maladie a décimé leur cheptel, ils sont devenus principalement des agriculteurs vivant de leurs cultures. Retour à Turmi. Dîner et logement.

 

8e jour : TURMI - KONSO

Petit déjeuner. Puis via Weita en direction de Konso. Déjeuner. Les villages Konso ont été reconnus patrimoine culturel de l’Humanité en 2011 par l’Unesco et l’ethnie a toujours été le lien entre les tribus de la vallée de l’Omo et le reste de l’Ethiopie. Nous y visitons le beau musée “Waga” qui abrite les plus beaux exemplaires de ces “monuments” funéraires.
Dîner et logement au Kanta Lodge 3* (Konso).

 

9e jour : KONSO - ARBA MINCH - ADDIS-ABEBA

Petit déjeuner. Nous roulons à notre aise vers le lac Chamo et Arba Minch. Déjeuner en cours de route. A Arba Minch, dans l’après-midi, vol domestique à destination d’Addis-Abeba où nous arrivons en début de soirée. Temps pour nous rafraîchir dans quelques chambres mises à notre disposition à l’hôtel, situé dans les environs de l’aéroport, où nous prenons également le dîner en toute tranquillité. Puis retour à l’aéroport pour notre vol à destination de Bruxelles partant vers minuit.

 

10e jour : BRUXELLES

Le matin, arrivée à Bruxelles. Fin d’un magnifique voyage.

FORMALITES
Votre passeport international doit être valable au moins 6 mois après votre arrivée en Ethiopie.
L’obtention d’un nouveau passeport international prend 4 semaines. Faites votre demande à temps.
Visa requis pour l’Ethiopie. L’obtention du visa doit se faire via http://www.evisa.gov.et/
www.diplomatie.belgium.be

SANTE
Aucune vaccination n’est obligatoire si vous n’entrez pas en Ethiopie par un pays où la fièvre jaune est présente.
Informez-vous également auprès de :
- l’Institut de Médecine Tropicale, Anvers (Travel Phone : 0900/101.10) ou www.itg.be
- www.diplomatie.belgium.be

IMPORTANT
Etant donné la géographie du pays, la plupart des longs transferts s’effectuent en avion. Quant à l’hébergement, nous avons prévu des hôtels et logements offrant un rapport qualité-prix très correct. Comme le développement touristique y est encore assez récent, l’entretien de certains hôtels n’est pas toujours optimal. Les repas sont excellents, même s’ils manquent quelque peu d’originalité.
L’Ethiopie est une destination hors du commun qui enchantera particulièrement les voyageurs confirmés ou bien préparés.
Sachez également qu’il est possible que, pour des raisons qui échappent à notre volonté, un hôtel prévu soit remplacé par un autre de la même catégorie. Le programme est respecté dans la plupart des cas. Nous parcourons cependant parfois des régions moins développées. En cas de force majeure, un changement de programme peut donc s’imposer. Nous comptons dans ce cas sur votre compréhension.

Renseignements pour les photographes :
- dans le nord, on peut prendre des photos (parfois sans flash à l’intérieur des églises), mais filmer est souvent interdit ou autorisé moyennant paiement.
- dans le sud et auprès des tribus : comme nous visitons des régions et des tribus isolées, demandez toujours au guide ou à l’accompagnateur si vous pouvez photographier les personnes que vous allez rencontrer. Certaines tribus n’apprécient pas trop d’être photographiées, d’autres exigent une rétribution pour chaque prise de photo.
Lors des visites des tribus, le guide et l’accompagnateur essayeront de négocier à ce propos avant l’entrée aux villages. Ces paiements ne sont pas inclus dans le prix du voyage. Le budget à prévoir : +/- 5 birrs par personne photographiée.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now