ETHIOPIE & KENYA, LA ROUTE DES TRIBUS, 22 JOURS (2009 & 2010)

Avec l’Ethiopie, le Kenya peut être considéré comme le berceau de l’humanité. Dans la vallée du Rift qui traverse le continent africain du Mozambique à la mer Rouge, nous trouvons des sites préhistoriques qui nous dévoilent les premiers pas de l’homme sur terre. Et si les parcs nationaux avec leur faune et flore ont fait la renommée du Kenya, l’Ethiopie, quant à elle, est connue pour sa culture et son histoire millénaire.

Mais ce voyage tout à fait particulier nous dévoilera d’autres facettes de ces deux pays : les tribus, parfois encore très primitives de la vallée de l’Omo éthiopienne et celles autour du lac Turkana au Kenya. Une occasion unique pour le voyageur qui veut partir à la découverte de ces tribus authentiques.
La vallée de l’Omo en particulier et la région moins connue autour du lac Turkana peuvent être considérées, à juste titre, comme un trésor ethnographique de par la diversité de leurs tribus sur un territoire relativement limité : Konso, Mursi, Borana, Bunji, Arbore, Karo, Ari, Hamer, Bana, ... en Ethiopie. Samburu, Rendille, El Molo, Turkana, Gabre au Kenya.
Pendant ce périple nous verrons également une grande diversité de paysages : les lacs de la vallée du Rift africain, les plaines vallonnées du sud éthiopien, parcourues par des milliers de troupeaux, la vallée verdoyante de l’Omo, le paysage lunaire qui entoure la Mer de Jade, les déserts salins et les oasis dans le nord-est et la savane du Kenya Central. Cette expédition se termine par quelques journées confortables de safari classique dans les parcs nationaux de Samburu et Nakuru.
En trois semaines nous parcourons, en petit groupe (min 6, max 12 personnes), les 3500 km d’Addis-Abeba à Nairobi en utilisant de temps en temps des routes/pistes en (très) mauvais état, bien sûr avec un véhicule 4X4 adapté (venu spécialement du Kénya car ce type de véhicule ne se trouve pas en Ethiopie) . Nous logerons quelques nuits dans des conditions sommaires.
Mais tout cela sera largement compensé par l’intensité des expériences et les rencontres en cours de route.

Photos superbes garanties !

1er jour : BRUXELLES - ADDIS-ABEBA

Rendez-vous à l’aéroport de Zaventem en fin d’après-midi. Départ par vol Ethiopian Airlines à destination d’Addis-Abeba.

2e jour : ADDIS-ABEBA - MELKA KUNTURE - ADADI MARYAN - TIYA - LANGANO

Dans la matinée, arrivée à l’aéroport international d’Addis-Abeba. Accueil par notre guide local et transfert à l’hôtel 3* ou similaire. Possibilité de se rafraîchir dans quelques chambres mises à la disposition de notre groupe. Déjeuner à l’hôtel.
Puis nous empruntons la route du sud vers Butajira en direction des lacs du Rift (La Grande Faille Africaine qui s’étend du Mozambique à la mer Morte). Nous visitons d’abord le site préhistorique de Melka Kunture situé au sud de la rivière Awash. On y a retrouvé des restes fossilisés d’animaux et d’hominidés datant d’il y a 1.500.000 ans ainsi que des outils de l’âge de la pierre. Continuation vers l’église semi-monolithe d’Adadi Mariam, la plus méridionale d’Ethiopie. L’église fut construite entre le 12e et 14e siècle dans le style de Lalibela, puis abandonnée au 16e siècle et redécouverte sous Ménélik II. Visite du champ de stèles de Tiya : une petite cinquantaine de stèles funéraires soigneusement travaillées datant du 14e siècle. Elles font partie d’une série de champs de stèles qui s’étend dans le sud-éthiopien. Après cette visite, nous prenons la route vers Ziway et Langano. Dîner et logement aux lodges Sabana ou Wenney***.

3e jour : LANGANO - AWASSA

Petit déjeuner. Nous partons pour Awassa, capitale de la région du sud “Southern Nations, Nationalities and Peoples Region”. Arrivée vers midi et déjeuner dans un restaurant situé au bord du lac. Promenade agréable dans le parc à côté du lac. Puis, balade en bateau sur le lac qui offrira de beaux panoramas et nous permettra d’admirer une grande variété d’oiseaux aquatiques et d’observer peut-être des hippopotames. Installation, dîner et logement à l’hôtel Pina 2***.

 

4e jour : AWASSA - ARBA MINCH

Petit déjeuner. Visite du marché et du pittoresque port de pêche sur le lac d’Awassa, le plus petit lac du Rift. Nous nous dirigeons vers Arba Minch. Dans cette partie de l’Ethiopie, à l’est du fleuve Omo, habitent les Wolayta dont les grandes huttes en forme de ruche sont construites au milieu des jardins avec un œuf d’autruche sur le toit, symbole de fertilité. Déjeuner en cours de route. En passant par Sodo, nous arrivons dans l’après-midi à Arba Minch (“Quarante Sources”, nom référant aux sources thermales dans les environs) située sur les rives des deux lacs les plus méridionaux de la vallée du Rift éthiopien : le lac Chamo et le lac Abaya. Cette région est surtout le pays des Oromos, le plus important groupe ethnique de l’Ethiopie. Installation, dîner et logement aux lodges Paradise*** ou Swaynes***.

5e jour : ARBA MINCH : le lac Chamo et Chencha

Petit déjeuner. Dans la matinée, promenade en bateau sur le lac Chamo à la rencontre des hippopotames et des crocodiles. Déjeuner au lodge. Puis vers le village de Chencha où sont installés les Dorzé. L’ethnie des Dorzé fait exception dans la région car bien qu’établie en pays Oromo, elle n’appartient pas à cette famille. Nous visitons un village dorzé caractérisé par ses maisons typiques, hautes de plusieurs mètres, en forme de ruche. Les Dorzé vivent dans la montagne (chassés des vallées par les Oromo) et sont des tisseurs talentueux. Dîner et logement au lodge.

6e jour : ARBA MINCH - KONSO - JINKA

Départ pour la petite ville de Jinka. En cours de route, nous visitons des villages de la tribu Konso. Les Konso sont les seuls dans cette région à s’adonner à la culture en terrasse. Leurs villages sont entourés d’un rempart de basalte et de terre séchée de 2 à 3 m de haut. Ils érigent des totems, les waga, sur les tombes de leurs ancêtres et des stèles de génération au milieu des villages. Visite de Mecheke (le village) et de Gesergyio, une formation géologique impressionnante formée par l’érosion et surnommée le “New-York” éthiopien. Déjeuner. Continuation pour Jinka, la porte de la vallée de l’Omo. Ensuite, nous descendons vers la Grande Faille et allons à la rencontre des tribus très diversifiées du sud de l’Ethiopie : les Ari (que nous visiterons le lendemain) contrairement aux autres tribus du territoire Omo, sont habillés d’une façon très colorée. Les Bana (très semblables aux Hamer) sont au contraire vêtus d’habits en peau de chèvre. Visite d’un village Tsemai, une des plus plus petites tribus en nombre (environ 5000 personnes). Arrivée à Jinka. Dîner et logement au Jinka Resort** ou Eyob Hotel**.

7e jour : JINKA : excursion au parc national de Mago

Après le petit déjeuner, départ pour le parc national de Mago. Comparé aux parcs kényans, les parcs éthiopiens sont beaucoup moins intéressants du point de vue de la faune. Toutefois, la rencontre avec le peuple Mursi restera une expérience inoubliable ! A l’âge de 20 ans, les femmes se font inciser la lèvre inférieure dans laquelle on place une plaque en argile ou bois. Petit à petit, on y met une plaque de plus en plus grande ce qui donne, après quelques années, un résultat impressionnant. Plus grande est la plaque, plus la femme est considérée. Les jeunes garçons reçoivent des scarifications sur le corps lors des rites d’initiation. Retour à Jinka. Déjeuner. L’après-midi, visite d’un village Ari et du musée (South Omo Research Center collaborant avec le musée de l’Afrique Centrale de Tervuren). Dîner et logement à Jinka.

8e jour : JINKA - KEY AFER - DIMEKA - TURMI

Petit déjeuner. Nous traversons un paysage constellé de termitières atteignant des hauteurs considérables. C’est le domaine des pasteurs semi-nomades. Déjeuner en cours de route. Arrivée à Turmi, en territoire Hamar, une des tribus les plus colorées, dont la principale occupation est l’élevage de bovins. Les Hamar qui habitent la région s’étendant entre le lac Chew Bahir (naguère lac Stéphanie), Dimeka et Turmi, sont sans doute la plus puissante des ethnies de l’Omo. A l’instar des Karo, les Hamar ont un sens très aiguisé de l’esthétisme corporel. Les femmes portent uniquement des robes en peau de vache rehaussée de cauris (coquillages). Elles arborent une coiffure avec des tresses enduites d’argile rouge. Les femmes Hamar sont réputées pour leur coquetterie et leur goût prononcé pour la verroterie colorée et les perles bariolées. Dîner et logement dans les bungalows au Buska Lodge***.

9e jour : TURMI : excursion à la rencontre des tribus Karo et Dassanech

Aujourd’hui, nous visitons la vallée verdoyante du fleuve Omo inférieur autour de Murille et Omorate avant qu’il ne se jette dans le lac Turkana. Nous traversons le fleuve pour visiter la tribu Dassanech. Les jeunes filles célibataires de cette ethnie portent des dizaines d’anneaux en métal autour des chevilles et des mollets. Déjeuner pique-nique. Puis, dans les environs de Murille, visite d’une tribu Karo au village de Duss. Certains villages Karo ont une situation spectaculaire, privilégiée sur les rives de l’Omo. Cette ethnie qui ne compte pas plus de 1000 âmes est connue pour sa décoration corporelle et sa coiffure typique. Retour à Turmi. Dîner et logement.

10e jour : TURMI - ARBORE - YABELLO

Petit déjeuner. Sur le chemin du retour vers le territoire des Konso nous nous dirigeons d’abord vers Arbore où nous visitons la tribu du même nom (des cousins des Tsemai). Les femmes Arbore portent des colliers bariolés aux perles jaunes, rouges et blanches. La tribu Arbore est la plus importante (100.000 individus) des tribus de la vallée de l’Omo. Passant par Weita, nous rejoignons Konso où nous prendrons le lunch. Arrivée dans l’après-midi à Yabello. Dîner et logement au Yabello Motel**.

11e jour : YABELLO - MOYALE (frontière éthio-kényane)

Petit déjeuner. Nous roulons vers la frontière kényane et le changement de paysage est surprenant. Nous entrons dans une région semi-désertique. Nous visitons le lac du cratère Il Sod où la population locale extrait des mottes contenant du sel qu’elles laissent ensuite sécher au soleil. La région est habitée par les Borana, un peuple de pasteurs semi-nomades dont les femmes portent des robes colorées et des colliers en métal qui font penser aux femmes Somali. Déjeuner en cours de route. Visite des “Singing Wells”. Le bétail des Borana accède par une fente aux puits creusés en contrebas. Tandis que le bétail s’abreuve, les jeunes gens forment une chaîne et soulèvent en chantant les seaux qu’ils remontent à la surface. Continuation vers la frontière et dîner et logement à l’hôtel Koket ** (simple) à Moyale, côté éthiopien.

12e jour : MOYALE - MARSABIT

Après le petit déjeuner, nous passons la frontière. Nous traversons “la plaine noire”, un désert parsemé de cratères volcaniques en passant des villages Borana et Bunji. Déjeuner en cours de route. Arrivée à Marsabit dans l’après-midi. La ville de Marsabit sert de centre commercial et de marché pour les peuples Rendille, Gabre et Borana qui vivent dans les environs. Le parc national de Marsabit est une véritable oasis verdoyante au milieu du désert hostile que nous venons de traverser. Marsabit, en langue locale signifie “montagne froide” et le parc abrite trois lacs de cratères et une faune abondante. Dîner et logement au Marsabit Lodge 2* (chambres simples mais pourvues de tout le confort) avec une belle vue sur le lac de cratère (asséché) Gof Sokorte Dika.

13e jour : MARSABIT - KALACHA

Petit déjeuner. Nous allons voir les “Singing Wells” du peuple Borana kényan. Ce sont des puits d’eau creusés dans la terre (jusqu’à 12 m de profondeur). Halte dans un village Borana près de Marsabit. Nous continuons notre route à travers le désert de Chalbi, une région sèche couverte de dépôts de sel. Pendant la saison des pluies, le désert peut être inondé pendant des semaines. Arrivée à Kalacha. Déjeuner en cours de route ou sur place. C’est une petite ville et le centre principal de la tribu Gabre. Promenade dans le village et visite de la petite église catholique qui renferme des fresques remarquables. Dîner et logement au Kalacha Womens Camp. De petites cabanes simples mais propres avec douche/WC commun. Le campement est géré par une association locale indépendante de femmes.

14e jour : KALACHA - NORTH HORR - LOYANGALANI

Après le petit déjeuner, nous parcourons le désert en direction de North Horr où nous arrivons vers midi. Petite promenade dans la ville. Ici, la plupart de la population Gabre dépend de la distribution de nourriture des organisations gouvernementales et internationales. Nous faisons connaissance avec une famille Gabre. Déjeuner. Puis, par des pistes difficiles, nous arrivons en fin d’après-midi à Loyangalani, situé sur le lac Turkana (le plus grand lac de la vallée du Rift). Dîner et logement dans le pittoresque Oasis Lodge 2*, géré par l’excentrique Wolfgang.

15e jour : LOYANGALANI (LAC TURKANA)

Journée entière consacrée à la découverte de la région et à la rencontre de ses habitants. Visite d’un village Turkana. Les Turkana sont, comme les Samburu et Masai, principalement des semi-nomades vivant de leurs troupeaux de chèvres, moutons et dromadaires. Mais c’est aussi une des seules tribus qui vit en partie de la pêche. Ils ont pu conserver la plupart de leurs traditions jusqu’à ce jour. Déjeuner. Promenade en bateau (si le temps le permet) sur la “Mer de Jade”, nommée ainsi en raison de la couleur verte de ses eaux. On y trouve une grande colonie de crocodiles du Nil. Dans la baie d’El Molo, nous découvrons la tribu du même nom. El Molo est la plus petite tribu du Kenya (moins de 500 individus) et vit de la pêche. Les El Molo perdent petit à petit leurs traditions et leur identité car ils se marient de plus en plus avec des Turkana et des Samburu. Il ne reste que quelques personnes qui parlent encore leur langue. Une organisation belge y soutient un projet qui creuse des puits pour assurer l’accès à l’eau potable. Dîner et logement au lodge.

16e jour : LOYANGALANI - NGURNIT

Petit déjeuner. Nous quittons Loyangalani et continuons notre route vers le sud. Nous passons South Horr et Baragoi et traversons un paysage déjà un peu plus hospitalier que celui autour du lac Turkana. Nous pénétrons à nouveau en territoire Samburu. Comme les Masai, les Samburu sont des semi-nomades qui vivent de l’élevage. Ils parlent la même langue que les Masai et conservent les mêmes traditions. Ce qui les différencie, ce sont leurs ornements et leurs habits très colorés. Déjeuner pique-nique en cours de route. Arrivée à Ngurnit et dîner et logement dans le campement. Camping !

17e jour : NGURNIT - PARC NATIONAL DE SAMBURU

Petit déjeuner. Dans la matinée, nous visitons un village de la tribu des Rendille, des nomades qui vivent de leurs troupeaux de chameaux. Déjeuner. Puis, en route vers le parc national de Samburu. Premier safari avant de nous rendre au lodge, joliment situé au milieu du parc. Dîner et logement au Samburu Sopa Lodge 3*+.

18e jour : PARC NATIONAL DE SAMBURU

Petit déjeuner. Journée entière consacrée à ce parc qui abrite une faune variée. Ce n’est qu’ici qu’on trouve l’oryx beisa. Déjeuner pique-nique ou au lodge. En fin d’après-midi, visite d’un village Samburu. Retour au lodge. Dîner et logement au lodge.

19e jour : SAMBURU - NANYUKI - THOMSON FALLS - LAC NAKURU

Nous quittons le parc après le petit déjeuner et prenons la route vers Nanyuki où se fera le passage de l’Equateur. Non loin de là se trouve le mont Kenya, avec ses 5199 m, la montagne la plus haute de l’Afrique, après le Kilimanjaro. Continuations vers les Thomson Falls (Nyahururu). Déjeuner pique-nique dans le parc. A l’arrivée à Nakuru, installation dans le sympathique Maili Saba 3*sup, situé sur la caldera du volcan éteint, le Menengai, deuxième cratère en diamètre de l’Afrique.

20e jour : LAC NAKURU - NAIROBI

Petit déjeuner. Matinée consacrée au safari dans le parc du lac Nakuru, connu pour ses centaines de milliers de flamants roses et ses grandes populations de buffles et rhinocéros blancs. Déjeuner. L’après-midi, départ pour Nairobi. En cours de route, arrêt à la Chapelle Italienne, construite dans les années 40 du siècle dernier par et pour les prisonniers de guerre italiens. Dîner et logement à l’hôtel Silversprings 3* à Nairobi.

21e jour : NAIROBI - ADDIS-ABEBA

Petit déjeuner. Nous commençons par la visite du musée Karen Blixen. La Danoise Karen Blixen est l’auteur du livre “La Ferme africaine” dont fut tiré le film “Out of Africa”. Le musée fut sa demeure pendant la première moitié du siècle dernier. Nous y verrons en partie le mobilier d’origine. Puis, nous allons au sympathique orphelinat des éléphants, le Sheldrick Center, situé tout près de la ville. Les éléphanteaux dont les mères furent tuées par des braconniers ou qui ont été abandonnés sont accueillis ici et élevés avec amour par leurs gardiens “privés” jusqu’au moment où ils seront prêts à réintégrer un troupeau d’éléphants sauvages. Déjeuner au restaurant Karen situé dans le domaine. Puis, tour de ville panoramique et visite du Musée national qui nous offre un aperçu de l’héritage historique et culturel du pays. Transfert à l’aéroport de Nairobi pour notre vol retour avec Ethiopian Airlines à destination de Bruxelles, via Addis-Abeba.

22e jour : BRUXELLES

Arrivée à Bruxelles dans la matinée. Fin d’un beau voyage !

FORMALITES
Votre passeport doit être valable au moins 6 mois après votre retour.
Visas obligatoires :

- pour le Kénya : https://www.evisa-kenya.com/

- pour l'Ethiopie : https://www.evisa.gov.et/
www.diplomatie.belgium.be

PASSEPORT
L’obtention d’un nouveau passeport international prend 4 semaines. Faites votre demande à temps.

SANTE
- Vaccination obligatoire contre la fièvre jaune.
Vaccinations conseillées : tétanos, hépatite A et B, fièvre typhoïde, fièvre jaune + traitement contre la malaria.
Pour un enregistrement valable et une attestation officielle de vaccination sur le certificat international de vaccination (livret jaune), l’injection doit être réalisée au moins 10 jours avant le départ.
Informez-vous également auprès de :
- l’Institut de Médecine Tropicale, Anvers (Travel Phone : 0900/101.10) ou www.itg.be
-
www.diplomatie.belgium.be

IMPORTANT
Etant donné le (très) mauvais état du réseau routier, surtout au Kenya du Nord, il vaut mieux mesurer les trajets en heures qu’en kilomètres.
Afin que vous puissiez profiter pleinement de ce voyage extraordinaire, un bon état physique est indispensable.
Quant au logement, nous avons opté pour des lodges, campements de tentes, campings et hôtels avec un bon rapport qualité/prix. Nous logerons quelques nuits dans des conditions sommaires (mais toujours dans des endroits propres).
Nous parcourons quelques régions parmi les plus pauvres du monde. Comme le développement touristique y est encore assez récent ou même quasi-inexistant, l’entretien de certains hôtels n’est pas toujours optimal.
En général, les repas sont excellents.
Ce voyage sera pour chacun d’entre nous une véritable découverte, mais peut aussi s’avérer de temps en temps fatiguant. Etant donné que nous voyageons en petit groupe, une bonne ambiance dans le groupe est primordiale.
En cours de route, des facteurs externes peuvent exiger une adaptation du programme initial.
Il se peut que nous perdions un peu de temps à cause d’une panne. Dans ce cas, l’organisation compte sur votre compréhension.

Renseignement pour les photographes :
Dans le sud de l’Ethiopie et le nord du Kenya, il faut tenir compte de ce qui suit.
Comme nous visitons des régions et des tribus isolées, demandez toujours au guide ou à l'accompagnateur si vous pouvez photographier les personnes que vous allez rencontrer. Certaines tribus n'apprécient pas trop d'être photographiées, d'autres exigent, pour chaque prise de photo, une rétribution.
Lors des visites de tribus, le guide et l'accompagnateur essayeront de négocier à ce propos avant l'entrée aux villages. Cela ne marche pas toujours. Ces paiements ne sont pas inclus dans le prix du voyage. Le budget à prévoir : 5 birr par personne photographiée en Ethiopie, 50 cent par photo au Kenya.

Nous vous demandons d’emporter un sac de voyage plutôt qu’une valise rigide et de limiter le poids à 15 kg.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now