LIBAN, PAYS MILLENAIRE, 8 jours (2019)

LIBAN

pays millénaire et porte de l'Orient.

Sites archéologiques extraordinaires, centres médiévaux, mer et montagne

 

8 JOURS

Départ :  décembre 2019

Enclave à la fois chrétienne et arabe en plein Orient musulman, le Liban est tout désigné pour servir de premier point de contact entre l’Occident et l’Orient.  Considéré dans le passé comme la “France du Moyen-Orient”, le pays a été abandonné par les touristes suite à la guerre civile des années ’70 et la longue période d’instabilité qui suivit.

Heureusement, la situation s’est améliorée les dernières années et le pays des cèdres est prêt à accueillir à nouveau le visiteur avide de (re)découvrir son histoire et sa culture millénaire.

Dotés d’une façade maritime dont leurs ancêtres, les Phéniciens, ont admirablement tiré parti dans l’Antiquité, les Libanais n’ont pas failli à leur rôle séculaire de commerçants, et les ruines des périodes phénicienne et romaine, l'architecture islamique, la côte méditerranéenne, la chaîne du mont Liban ainsi que le charme rural ne sont qu'une partie de l'immense trésor enfermé à l'intérieur de ses modestes frontières.

 

- hébergement dans un seul hôtel à Beyrouth, la capitale, avec son splendide musée national

- la vallée de Qadisha, la vallée sainte entourée des fameux cèdres (Unesco)

- Byblos, le grand port commercial des Phéniciens (Unesco)

- Baalbek et ses prestigieuses ruines (Unesco)

- Anjar, unique site omeyyade conservé jusqu’à nos jours (Unesco)

- Tyr, fondatrice de Carthage au 9e siècle avant notre ère (Unesco)

- Tripoli, ville mamelouke dominée par le château Saint-Gilles

- les montagnes du Chouf, Beit e Dine et Deir al Qamar

- rencontres avec des personnalités du pays  

 

1er jour : BRUXELLES - FRANCFORT - BEYROUTH

Rendez-vous tôt le matin à Zaventem et départ par ligne régulière LUFTHANSA via Francfort pour BEYROUTH, la capitale libanaise qui s’étend le long de la Méditerranée entre mer et montagne.

(horaires sous réserve : Bruxelles - Francfort 07h05 - 08h05, Francfort - Beyrouth 10h55 - 15h50)

Arrivée à Beyrouth dans l’après-midi. Accueil, formalités de visa et transfert à l’hôtel. En cours de route, première découverte de la ville : la Corniche et la grotte aux Pigeons. Dîner et logement à l’ hôtel  Le Bristol 5* à Beyrouth. www.lebristolbeirut.com

2e jour : BEYROUTH - excursion vers le sud : TYR - SIDON (180 km)

Nous roulons vers le sud, à destination de Sour, l’antique TYR, la célèbre cité phénicienne qui déjà au 9e siècle av. J.-C. fonda Carthage. Ses bateaux desservaient plusieurs ports de l’Atlantique, du Pays de Galles et de l’Afrique. Elle fut réputée pour son industrie du verre et pour la fabrication du pourpre. C’est sous le règne du roi Hiram (10e siècle av. J.-C.) que Tyr connut son apogée. La ville subit ensuite les sièges des troupes de Nabuchodonosor, roi de Babylone et d’Alexandre le Grand. L’historien Hérodote d’Halicarnasse décrivit au 5e siècle le fameux temple de Melkart (Héraclès).

Ce temple date de 2750 av. J.-C.  Visite de la cité ancienne et de son port : un arc monumental, un aqueduc, des thermes et un théâtre, une grande nécropole avec des centaines de pierres sculptées et des sarcophages de marbre des périodes romaines et byzantines. Tyr possède également l’un des plus grands hippodromes de l’époque romaine, datant du 2e siècle de notre ère.

Poursuivant notre route, nous ferons un petit détour pour nous arrêter à MAGHDOUCHE, un important lieu de pèlerinage chrétien.  Selon la tradition chrétienne, quand Jésus vint à Sidon, la Vierge Marie qui l'accompagnait, l'attendit au sommet de la colline où se trouve aujourd'hui Maghdouché. Elle a passé la nuit dans une grotte d'environ 12 m sur 5, qui allait être connue sous le nom Mantara, ou “en attente”.

Après ces visites intéressantes, nous poursuivons vers Saida, l’ancienne SIDON, autre cité phénicienne, qui a connu de multiples invasions : les Assyriens, les Romains, les Byzantins, les croisés... s’y installèrent avant que la ville ne soit conquise par Saladin.

Visite du château de la Mer, forteresse croisée de 1228 qui commande le port. Louis IX, roi de France et mieux connu sous le nom de Saint-Louis, y séjourna lors de la 7e croisade. Nous visitons également le Khân-el-Franj ou caravansérail des Français, havre de paix et de silence, l’un des rares caravansérails construits au début du 17e siècle.

Retour à Beyrouth. Dîner et logement à l’hôtel.

3e jour : BEYROUTH - excursion BEITEDDINE - DEIR-EL-KAMAR (100 km)

 

Dans la matinée, découverte de BEYROUTH et en particulier du centre-ville qui fait l’objet d’un ambitieux projet de reconstruction, appelé “Solidere”.  Ce centre, autrefois connu comme le “Paris du Moyen-Orient”, a été le quartier le plus touché pendant la guerre civile entre ’75 et ’90.  Nous verrons également la mosquée de Mohammed al-Amin, la place des Martyrs, la mosquée Al-Omari, le parlement, la cathédrale Saint-Georges,  les ruines évocatrices des thermes et le marché romain.

Départ pour la région montagneuse du CHOUF. Par une route très sinueuse, nous nous rendons à BEITEDDINE. Déjeuner au “Mir Amine Palace” ou similaire.

L’après-midi, nous visitons le magnifique palais de Beit-ed-Dine, “le Palais du Peuple”, construit entre 1800 et 1840 par le grand Emir Bechir II Chehab, somptueuse résidence qui présente à la fois des éléments d’une architecture islamique et des éléments d’une architecture vénitienne gothique/Renaissance. Entourées de jardins en terrasses, trois cours centrales ornées de fontaines, s’ouvrent les unes après les autres, façon arabe. Puis, nous irons à DEIR-EL-KAMAR, “le Couvent de la Lune”, où régna de 1584 à 1635 le plus célèbre héros national, l’émir Fakhreddine.  Ce village maronite dans un site des plus pittoresques fut du 16e au 18e siècle la résidence des gouverneurs du Liban. De son passé de petite capitale, elle a conservé une place entourée de divers palais ainsi qu’une mosquée.  Retour à Beyrouth.  Dîner et logement.

 

4e jour : BEYROUTH - excursion vers le nord : NAHR EL KALB - JEITA - TRIPOLI (200 km)

En quittant Beyrouth, nous faisons une halte aux gorges du NAHR-EL-KALB (la rivière du chien), par où passèrent tous les conquérants de l’Antiquité : Ramsès II, Nabuchodonosor... Ceux-ci y laissèrent des stèles en témoignage de leur passage et leurs victoires.  

Continuation jusqu'aux grottes de JEITA, un complexe extraordinaire de grottes contenant des formations de stalactites et stalagmites parmi les plus impressionnantes au monde. 

Très beau parcours jusqu’à TRIPOLI, la seconde ville du pays et importante cité sunnite. La ville a été marquée par le passage des croisés : la citadelle, le château Saint-Gilles avec sa belle vue d’ensemble sur la ville, la Grande Mosquée Al Omari et l’ancienne cathédrale Sainte-Marie. Mais il y a également la période mamelouke qui a laissé des traces : les madrasas et les khâns.  Retour à Beyrouth. Dîner et logement à l’hôtel.

5e jour : BEYROUTH - excursion FORET DES CEDRES - VALLEE DE QADISHA (240 km)

Nous quittons Beyrouth et nous nous dirigeons vers BCHARRE.  À l’arrivée, visite du musée consacré à l’écrivain-artiste Khalil Gibran (1883-1931), natif de Bcharre, qui fut l’auteur du célèbre livre “Le Prophète”.  Le musée renferme une très belle collection de peintures, de photos et de meubles remarquables. Ensuite, nous irons admirer les CEDRES multiséculaires, symboles bibliques d’éternité et de sagesse, à plus de 2000 m d’altitude. Classés “trésor national”, les fameux cèdres du Liban dont certains ont plus de mille ans d’âge, sont un véritable miracle de la nature. Le cèdre est aussi le symbole de la République libanaise et figure sur son drapeau et sa monnaie.

L’après-midi, nous descendons vers l’étroite “vallée sainte” de QADISHA avec ses couvents-forteresses. C’est dans cette vallée que vers le milieu du 7e siècle, des chrétiens se rassemblèrent autour d’un pieux moine appelé Maron, d’où leur nom de maronites. De pieux anachorètes s’installèrent dans d’innombrables cavernes pour y mener une vie purement ascétique. Nous visitons un des nombreux monastères : le monastère Saint-Antoine à Qozhaya.  Retour à Beyrouth. Dîner et logement à l’hôtel.

6e jour : BEYROUTH - excursion BYBLOS - BATROUN -CHEKKA - HARISSA (150 km)

Le matin, départ pour BYBLOS. Habitée depuis 7000 ans, elle serait la plus ancienne ville habitée sans interruption. Les fouilles révélèrent au grand jour les civilisations qui s’y succédèrent : ruines néolithiques, rempart phénicien, théâtre gréco-romain, château croisé... Ancien port autrefois florissant voué au commerce du papyrus (Bublos en

grec), Byblos était aussi un lieu de culte où fut vénéré le dieu Reshef dans le temple des obélisques. C’est également là que furent déterrées les fameuses figurines de Byblos, statuettes votives de bronze recouvertes de feuilles d’or. Visite de la ville antique et de ses vestiges romains, perses et croisés. La ville médiévale avec l’église romane Saint-Jean-Baptiste et la chapelle byzantine Saint-Georges. Nous prenons un peu de temps pour flâner dans les petits souks ou sur le port resté inchangé depuis l’Antiquité.

Puis nous roulons vers le nord et nous nous arrêtons à BATROUN, Batrouna des Phéniciens.

Après le déjeuner, continuation pour CHEKKA, merveilleusement située, et visite du monastère Deir Nourieh

Retour à Beyrouth et arrêt à HARISSA, située à 500 mètres d’altitude d’où nous jouissons d’un panorama exceptionnel. Au sommet se dresse la Vierge du Liban du 19e siècle dominant la baie de Jounieh. En face se trouve la cathédrale ultra-moderne des maronites.  Retour Beyrouth. Dîner dans un restaurant local et logement à l’hôtel.

7e jour : BEYROUTH - excursion BAALBECK et ANJAR (200 km)

Aujourd’hui, excursion dans la vallée fertile de la Bekaa. 

Par un itinéraire touristique qui offre de très beaux paysages, nous arrivons aux prestigieuses ruines de BAALBECK et son célèbre temple érigé par les Phéniciens et dédié à Baal-Shamash.

Durant la période hellénistique, la cité connut un grand essor et s’appelait Héliopolis, Baal ayant été identifié à Hélios.  Sous l’empire romain la ville devint Jupiter-Héliopolis. C’est de cette période romaine que datent les constructions les plus importantes. Nous y admirons notamment :

- le temple de Jupiter avec ses fameuses colonnes romaines de 20 m de haut et 2 m de diamètre à la base

- le temple de Bacchus, l’une des plus belles réussites de l’architecture romaine et le mieux conservé

- le temple de Tyché ou Tychéon (anciennement appelé temple de Vénus), l’un des rares édifices à plan circulaire

Après cette visite des plus intéressantes, nous roulons vers la région de Zahleh, connue pour son vin et l’arak. Dégustation de vin et déjeuner.

L’après-midi, nous irons au site omeyyade d’ANJAR, au pied de l’Anti-Liban. C’est ici qu’après l’éviction du règne byzantin le calife Walid Ier de Damas entreprit au début du 8e siècle la construction de son château de plaisance. Nous visitons le somptueux château des Omeyyades dont l’architecture comporte des éléments romains et byzantins. Le soir, retour à Beyrouth. Dîner d’adieu et logement à l’hôtel.

8e jour : BEYROUTH - FRANCFORT - BRUXELLES

Petit déjeuner.  Nous mettons déjà nos bagages dans l’autocar.

Possibilité d’assister à une messe dans une des églises de la capitale.  

Puis notre dernière visite sera consacrée au musée national de Beyrouth.  Ce musée renferme la plus importante collection d’artefacts archéologiques de la région. Il se visite de manière chronologique, allant de la Préhistoire à la période mamelouke (jusqu’au16e siècle). La visite s’achève au sous-sol par une collection d’art funéraire comportant plusieurs sarcophages étonnamment bien conservés.  Nous admirons entre autres le sarcophage d’Ahiram. 

Déjeuner libre.

Transfert à l’aéroport de Beyrouth pour le vol à destination de Bruxelles, via Francfort, avec la compagnie de ligne régulière LUFTHANSA.  Arrivée tard le soir.

(horaires sous réserve : Beyrouth - Francfort 17h00 - 20h15, Francfort - Bruxelles 21h25 - 22h20)

 

Avec Luc DECKERS comme accompagnateur 

 

FORMALITÉS
- un passeport international valable au moins 6 mois après votre retour.
Attention : ni cachet, ni visa israélien dans le passeport, ni même un cachet de Taba (frontière entre Israël et l’Egypte).
- un visa libanais : gratuit à l’arrivée (info au moment de l’impression de la brochure)

www.diplomatie.belgium.be/fr

- ambassade de Belgique à Beyrouth : immeuble Lazarieh, rue Emir Béchir, centre-ville
Beyrouth, tél. : +961 1 976 001, beirut@diplobel.fed.be

SANTE
Aucune vaccination n’est obligatoire.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now