SOUDAN, les Pharaons Noirs, 9 jours (2020) 

Le SOUDAN NUBIEN

LES  PHARAONS NOIRS

 

Découverte de l’ancien royaume de Koush, qui fut pendant des siècles un voisin tant convoité des Egyptiens. Avec la 25e dynastie, ce sont les Pharaons Noirs qui s’imposent sur le trône d’Egypte. Peu à peu, les Koushites transformèrent l’art de la pyramide, y ajoutèrent des chapelles funéraires. Ce périple vous fera admirer le temple de Soleb, les étonnantes nécropoles royales de Méroé, les pyramides de Nuri, la montagne sacrée de Djebel Barkal, le temple d’Amon à Napata, “la Karnak du Sud”, sans oublier les vestiges chrétiens à Old Dongola et les villages nubiens pittoresques entre Nil et désert...

 

Du 7 au 15 mars 2020, avec Luc DECKERS

En petit groupe : maximum 11 personnes

 

9 jours

 

1er jour, 7 mars : BRUXELLES - KHARTOUM

Rendez-vous à Zaventem et envol pour KHARTOUM avec la compagnie Turkish ou Ethiopian Airlines. Arrivée dans la capitale soudanaise, située à la confluence du Nil Blanc et le Nil Bleu. Transfert à l’hôtel Grand Holiday Villa**** (Khartoum).

www.holidayvillahotels.com/sudan/khartoum/holiday-villa-khartoum/

2e jour, 8 mars : KHARTOUM

Découverte d’OMDURMAN, la capitale traditionnelle du Soudan jusqu’à la décision des Anglais de développer Khartoum comme capitale administrative après la bataille de Omdurman en 1898, pendant laquelle Kitchener défit les troupes mahdistes.  Visite du mausolée et du petit musée du Mahdi, qui s’était emparé de Khartoum en 1885 en exterminant le corps expéditionnaire du général Gordon. En face se trouve la maison de Khalifa, où vécut Abd Allah, lieutenant et successeur du Mahdi (souvenirs du mouvement mahdiste et du général Gordon). Ensuite balade sur le grand marché d’Omdurman, l’un des plus grands du Soudan.

L’après-midi,  visite du Musée National Archéologique, une introduction idéale à votre périple. Le musée, inauguré en 1972, rassemble l’essentiel des découvertes archéologiques. Parmi les trésors présentés on notera  un magnifique ensemble de fresques chrétiennes provenant de sites nubiens engloutis sous les eaux du lac Nasser, tel la cathédrale de Faras. S’y trouvent également plusieurs monuments de la Basse Nubie, démontés pendant la campagne de sauvetage de l’UNESCO : Bouhen, Aksha, Semna-Est et Ouest...  Nous terminons la journée avec une promenade en bateau sur le Nil où nous voyons, à la hauteur de l’île de Tuti, le confluent du Nil Blanc et du Nil Bleu.

Retour à l’hôtel et dîner et logement au Grand Holiday Villa**** (Khartoum).  

3e jour, 9 mars : KHARTOUM - OLD DONGOLA - KARIMA

Petit déjeuner matinal et départ en véhicules 4x4 en direction du Nord où nous traversons le désert occidental.  Nous traversons le Nil à Ed Debba. 

Arrivée à OLD DONGOLA ou DONGOLA EL-AGOUZ.  Visite du cette ancienne capitale du royaume chrétien du Muqurra/Makuria qui domina cette région du Soudan après le déclin de Méroé durant plus de cinq cents ans jusqu’au 14e siècle.  A côté des vestiges d’églises coptes qui offrent de remarquables exemples de chapiteaux sculptés des 10e et 12e siècles, s’élève un palais fortifié remarquablement conservé dont l’occupation ne cessera pas après la conquête islamique. A côté des vestiges chrétiens, les nouveaux maîtres dressent leurs tombeaux à coupole en bordure du désert.  Déjeuner pique-nique. 

Nous continuons notre route à travers le désert Nubien vers KARIMA, petite ville située en aval de la 4e Cataracte dans la région de l’antique Napata.

Logement au Nubian Rest House, aménagé avec beaucoup de goût !

http://www.italtoursudan.com/struttura/nubian-rest-house/

4e jour, 10 mars : KARIMA - excursion Jebel Barkal & El Kurru

Au pied du Jebel Barkal, “la montagne sacrée”, se dressent la petite ville actuelle de Karima et les vestiges de NAPATA. Ayant achevé la conquête de la Haute-Nubie, le pharaon Thutmosis III étend vers 1450 av. J.-C. l’empire égyptien au sud jusqu’au Jebel Barkal, et y fonde la ville de Napata. C’est à partir de son séjour que se développe le lien avec le dieu impérial Amon, adoré tout spécialement au pays de Koush sous sa forme criocéphale (à tête de bélier). Napata devint en quelque sorte “la Karnak du Sud”, la montagne sacrée de Jebel Barkal étant considérée comme la demeure d’Amon. Après plusieurs siècles d’occupation, la ville est abandonnée par les Egyptiens au 11e siècle.

Sur le territoire allant de Napata et Dongola s’établit, d’abord à el-Kurru puis à Napata, une dynastie autonome nubienne ou plus exactement koushite, qui, aux alentours de 750 av. J.-C., défit les troupes d’occupation et conquit l’Egypte, alors en pleine anarchie. Cette dynastie koushite, dite à tort “éthiopienne” forma la 25e dynastie, dont “les Pharaons noirs” s’installèrent à Thèbes, la capitale de la Haute-Egypte, et y régnèrent de 750 à 664 av. J.-C. En 664 av. J.-C., Thèbes est détruite par les Assyriens, et Taharqa (690-664), dont on peut encore admirer l’élégante colonne dans la première cour du temple de Karnak, doit s’enfuir en Nubie, son pays d’origine. C’est à Napata que se retira Tanoutamon, dernier roi de la 25e dynastie : la fin du rêve nubien en Egypte. De cette époque date l’indépendance, grâce à la création du royaume autonome de Koush, dont la capitale fut d’abord installée à Napata.

Visite de cette première capitale du Koush de 565 à 295 av. J.-C. : les pyramides, le Jebel Barkal, le temple rupestre de Taharqa et le grand temple d’Amon sont les vestiges les mieux

conservés du Soudan.

L’après-midi visite de la nécropole royale d’EL-KURRU. La nécropole, aux pyramides fortement dégradées, le tumulus royal et la chambre funéraire de la reine Kalhata, mère de Tanoutamon, retiendront particulièrement notre attention.

Logement au Nubian Rest House.

5e jour, 11 mars : KARIMA - NURI - MEROË

Petit déjeuner.  Nous visitons dans la matinée sur la rive gauche du Nil l’ensemble des pyramides de NURI, alignées sur des dunes de sable doré. Le dernier pharaon noir de la 25e dynastie, Taharqa, meurt en 664 : une pyramide, la plus importante en dimensions du Soudan, est érigée pour lui dans la nécropole de Nuri.

Après, traversée du beau désert de Bayuda situé entre la quatrième et la sixième cataracte et ponctué de montagnes de basalte noir.  Nous passons par le Wadi Muqaddam où de petits groupes de nomades Bisharin se rencontrent près des puits d’eau.

Déjeuner pique-nique en cours des visites.

L’après-midi, nous traversons une deuxième fois le Nil et arrivons à MEROE, la seconde capitale du royaume koush de 275 av. J.-C. à 350 apr. J.-C., héritière de la puissance de Kerma et de Napata : après la destruction de Napata par les Egyptiens, les Nubiens se retirèrent plus au sud, à Méroé, entre la cinquième et la sixième cataracte. A l’époque où l’Egypte ptolémaïque se transformait profondément, les “pharaons noirs” gardaient l’héritage de la tradition égyptienne, mais l’influence africaine devenait de plus en plus forte.

Logement au camp permanent offrant une vue sublime sur les pyramides de Méroé.

www.italtoursudan.com/struttura/the-meroe-camp/

 

6e jour, 12 mars : MEROE - visite nécropole & ville royale

Nous commençons la journée avec la visite de la nécropole de Méroé. Plus de vingt pyramides flanquées de chapelles funéraires et construites au sommet de deux petites collines témoignent de la brillante civilisation du Koush. L’après-midi, nous nous dirigeons vers la ville royale sur les rives du Nil. Au centre se trouvait la place royale et le temple d’Amon.

Logement au campement de Méroé.

7e jour, 13 mars  : MEROE- excursion Mussawarat & Naga - KHARTOUM

Petit déjeuner, puis visite du centre religieux méroïtique de MUSAWWARAT-es- SUFRA. Une grande enceinte réunissait sept sanctuaires, dont un temple dédié au dieu-lion Apedemak, construit à la fin du 3e siècle av. J.-C.  Le “dieu-lion”, dieu majeur du panthéon nubien associé à la guerre et à la royauté, était le plus important de l’époque méroïtique.

Le temple de l’Eléphant est un vaste ensemble cultuel organisé selon un plan complexe qui présente de beaux bas-reliefs et les statues des dieux Arensnuphis et Sebiumeker. Enfin visite de NAGA, un des plus beaux sites méroïtiques, où nous découvrirons un autre temple dédié à Apedemak, orné de splendides bas-reliefs, et le temple d’Amon précédé d’une allée flanquée de béliers à toison bouclée. Non loin un kiosque “romain” au style hybride mariant des influences grecques, romaines et égyptiennes.

Continuation vers Khartoum où nous arrivons en fin d’après-midi.  Dans la soirée nous rendons au mausolée du soufi Hamed Al Nil où, tous les vendredis, les derviches locaux effectuent leurs danses traditionnelles.

Dîner et logement au Grand Holiday Villa**** (Khartoum). 

 

8e jour, 14 mars  : KHARTOUM - BRUXELLES

Petit déjeuner.  Temps pour terminer les visites à Khartoum ou temps libre.  Déjeuner. Le soir, transfert à l’aéroport.

 

9e jour, 15 mars : BRUXELLES

Arrivée à Bruxelles dans la matinée

FORMALITES

- un passeport valable au moins 6 mois après votre retour.  Faites la demande d’un éventuel nouveau passeport bien à temps.

- un visa à demander auprès de l'ambassade soudanaise.

- attention : pas de visa ou cachet israélien dans votre passeport !

 

SANTE

- Vaccination obligatoire contre la fièvre jaune si vous venez d’un pays où la fièvre jaune est présente ou si vous y transitez pour plus de 12 heures.

- Conseillé : vaccinations contre le tétanos, typhus, hépatite A et B

- Malaria : dans la moitié nord du pays ce risque est assez faible ; il est cependant plus grand le long du Nil au sud du lac Nasser.

Traitement préventif proposé : ATOVAQUONE-PROGUANIL: 1 comprimé par jour, à commencer 1 jour avant le départ et jusqu'à 7 jours après avoir quitté la région malarique

www.itg.be/F/conseils-de-voyages/info-par-pay?country=Sudan

Important :

  • Pour ce voyage, veuillez limiter le poids du bagage à 15 kg. N’emportez pas des valises à coque dure, prenez plutôt des sacs de toile souple.

IMPORTANT

Sachez également qu’il est possible que, pour des raisons qui échappent à notre volonté, un hôtel prévu soit remplacé par un autre de la même catégorie.  Le programme est respecté dans la plupart des cas.  Nous parcourons cependant parfois des régions moins développées. En cas de force majeure, un changement de programme peut donc s’imposer.  Nous comptons dans ce cas sur votre compréhension. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now